This page is not translated in english.

Nearest parent page translated

Les différentes méthodes d'enseignement de l'écriture en 1ère année du primaire (script, cursif, TIC): des liens à établir avec le développement de la compétence à écrire, la motivation et le niveau de lecture des élèves

Les différentes méthodes d'enseignement de l'écriture en 1ère année du primaire (script, cursif, TIC): des liens à établir avec le développement de la compétence à écrire, la motivation et le niveau de lecture des élèves

Au Québec, la majorité des élèves de l’école primaire apprennent actuellement l’écriture script en 1re année et l’écriture cursive en 2e année. Plusieurs enseignantes et enseignants se questionnent sur ce passage et n’en comprennent pas les raisons. Puisqu’il a été démontré que la charge cognitive associée à l’action d’écrire peut être très élevée en début de scolarité, il importe que l’écriture devienne un automatisme le plus rapidement possible dans l’apprentissage. De plus, l’écriture manuscrite demeure nécessaire pour accomplir les tâches scolaires de tous les jours, outre qu’elle est positivement liée au niveau de lecture des élèves.

La compétence et la motivation à écrire se mettent-elles en place de la même manière selon que les élèves recourent à l’écriture script, à l’écriture cursive ou aux technologies de l’information et de la communication (TIC) dans leurs activités d’écriture? C’est à cette question qu’une chercheuse s’attachera en examinant l’évolution de 250 élèves de 1re année qui seront répartis en trois groupes : le groupe 1 utilisant l’écriture script, le groupe 2 recourant à l’écriture cursive et le groupe 3 se servant des TIC dans les tâches de production de textes. 

Ce suivi d’élèves permettra à la chercheuse d’étudier l’interaction entre différentes modalités d’enseignement et d’apprentissage de l’écriture (orthographe, production de textes, vitesse et qualité de l’écriture, lecture) et de la motivation, notamment chez les populations scolaires qui ont des besoins spécifiques (élèves à risque et garçons). 

Cette recherche aidera à éclairer une facette de l’apprentissage de l’écriture qui n’a pas fait l’objet d’études récentes au Québec. Comme retombées concrètes, elle permettra au milieu scolaire québécois de mieux guider ses choix pédagogiques.

Programme

Programme de recherche en littératie (PREL)

Chercheur principal

Labrecque, Anne-Marie

Membre de l'équipe

  • Marie-France Morin, Université de Sherbrooke

Organisme gestionnaire

Université de Sherbrooke

Ordre d'enseignement visé

  • Primaire

Thématiques

  • Approches pédagogiques et pratiques enseignantes
  • Lecture, écriture et apprentissage linguistique

Analyse différenciée selon :

Le sexe : Oui
La région : Non
La langue d'enseignement : Non

Numéro de fiche

2009002