Histoire et éducation à la citoyenneté 3e secondaire

Imprimer la section

Pouvoir et pouvoirs

Aujourd’hui, au Québec, l’État exerce son pouvoir par l’entremise de l’Assemblée nationale. De la Nouvelle-France à nos jours, des groupes ont cherché à influencer les décisions de l’État et ont parfois contribué à transformer la société. Ces groupes d’influence, issus de la société civile, défendent des intérêts aussi bien publics que privés. C’est sous l’angle d’entrée La dynamique entre groupes d’influence et pouvoir, du Régime français à nos jours, que les élèves sont appelés à étudier la réalité sociale Pouvoir et pouvoirs.

Les concepts prescrits dans le programme ne font pas l’objet d’un énoncé spécifique. C’est par l’utilisation appropriée de connaissances historiques liées à la réalité sociale que les élèves développent leur compréhension des concepts suivants : droits, enjeu, État, influence, institution, intérêt, pouvoir, société, territoire.

L’encadré ci-dessous présente le réaménagement de certaines connaissances historiques.

Régime britannique

Programme

Réaménagement Progression des apprentissages
  • Relations de pouvoir entre l’Église et l’État

Connaissance originellement associée à la réalité sociale Revendications et luttes dans la colonie britannique, reportée en 4e secondaire

4e secondaire :
Pouvoir et pouvoirs

  1. Relations de pouvoir entre l’Église et l’État
  • Relations de pouvoir entre la Chambre d’assemblée et le Gouverneur
  • Relations de pouvoir entre les Patriotes et le Gouverneur
  • Relations de pouvoir entre les Réformistes et le Gouverneur

Connaissances comprises dans la section 3

4e secondaire :
Pouvoir et pouvoirs

  1. Relations de pouvoir entre la Chambre d’assemblée et le Gouverneur
  • Relations avec les Autochtones

Connaissance originellement associée à la réalité sociale Le changement d’empire, reportée en 4e secondaire

4e secondaire :
Pouvoir et pouvoirs

  1. Relations de pouvoir entre les Autochtones et les autorités britanniques

L’élève le fait par lui-même à la fin de l’année scolaire.

3
Le chiffre 3 indique que certaines connaissances liées à cet apprentissage ont été vues en 3e secondaire.
Année
3e 4e
Pouvoir et pouvoirs, aujourd’hui, au Québec
    1. Nommer l’institution qui exerce le pouvoir législatif dans la structure politique du Québec : l’Assemblée nationale
 
    1. Identifier des groupes d’influence dans la société québécoise (ex. : les syndicats, les groupes environnementaux, les mouvements féministes)
 
    1. Indiquer des moyens utilisés par des groupes d’influence pour faire valoir leurs revendications (ex. : recourir au placement médiatique, organiser des manifestations, exercer le droit de grève, participer à des commissions parlementaires)
 
    1. Indiquer des objets de débat entre des groupes d’influence et le pouvoir (ex. : les politiques fiscales, l’environnement, les revendications syndicales)
 
  1. Régime français
    1608-1760
L’élève le fait par lui-même à la fin de l’année scolaire.
3
Le chiffre 3 indique que certaines connaissances liées à cet apprentissage ont été vues en 3e secondaire.
Année
3e 4e
  1. Relations de pouvoir entre les Amérindiens et les administrateurs de la colonie
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre les Amérindiens et les administrateurs de la colonie (ex. : les gouverneurs, les Innus, les Iroquois)
 
    1. Indiquer des revendications d'Amérindiens (ex. : un soutien militaire contre leurs ennemis, des produits européens, notamment des fusils)
 
    1. Indiquer des moyens utilisés par des Amérindiens pour influencer les décisions des administrateurs de la colonie (ex. : déclarer la guerre, offrir des fourrures)
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre les administrateurs de la colonie et les Amérindiens (ex. : l’expédition de Champlain contre les Iroquois sur le Richelieu, la signature de la Grande paix de Montréal, l’utilisation des coutumes amérindiennes par les Français dans la diplomatie, le maintien d’une présence militaire sur le territoire de la colonie)
 
  1. Relations de pouvoir entre les administrateurs de la colonie et la métropole
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre les administrateurs de la colonie et la métropole (ex. : la Compagnie des Cent-Associés, Talon, le ministre de la marine)
 
    1. Indiquer des revendications des administrateurs de la colonie : des ressources financières, des ressources militaires
 
    1. Indiquer les principaux moyens utilisés par les administrateurs de la colonie pour influencer les décisions de la métropole : échanger des correspondances, rédiger des mémoires
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre les administrateurs de la colonie et la métropole (ex. : la publication d’ordonnances ou d’édits, la soumission de la colonie à l’autorité française, la faible diversification économique de la colonie)
 
  1. Relations de pouvoir entre l’Église et l’État
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre l’Église et l’État (ex. : le roi, Monseigneur de Laval, Frontenac)
 
    1. Indiquer une revendication de l’Église : l’interdiction du commerce de l’eau-de-vie
 
    1. Indiquer des moyens utilisés par l’Église pour influencer les décisions de l’État (ex. : porter plainte auprès du roi à propos d’agissements de certains gouverneurs, s’engager à convertir davantage d’Amérindiens)
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre l’Église et l’État (ex. : une alliance pour imposer l’ordre public dans la colonie, la révocation des gouverneurs d’Avaugour et Frontenac, l’interdiction de la présentation de la comédie Tartuffe de Molière, la concession de seigneuries à des communautés religieuses)
 
  1. Régime britannique
    1760-1867
L’élève le fait par lui-même à la fin de l’année scolaire.
3
Le chiffre 3 indique que certaines connaissances liées à cet apprentissage ont été vues en 3e secondaire.
Année
3e 4e
  1. Relations de pouvoir entre l’Église et l’État
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre l’Église et l’État : le roi, les évêques, les gouverneurs
 
    1. Indiquer des revendications de l’Église : la nomination d’un évêque catholique, la perception de la dîme
 
    1. Indiquer le moyen utilisé par l’Église pour influencer les décisions de l’État : transmettre des requêtes au roi
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre l’Église et l’État (ex. : la nomination d’un surintendant de l’Église catholique au Canada; l’invitation faite à la population canadienne par Monseigneur Lartigue à se soumettre à l’autorité britannique lors des Rébellions)
 
  1. Relations de pouvoir entre les marchands britanniques de la colonie et le Gouverneur
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre les marchands britanniques de la colonie et le Gouverneur : le roi, le gouverneur Murray, les Montrealers, des membres de la Chambre d’assemblée
 
    1. Indiquer des revendications des marchands britanniques : la fin des concessions accordées aux Canadiens par les premiers gouverneurs, la réinstauration de l’Habeas corpus, l’abolition des taxes sur le commerce
 
    1. Indiquer des moyens utilisés par les marchands britanniques pour influencer les décisions du Gouverneur (ex. : rédiger des pétitions, écrire dans les journaux d’opinion tels que Quebec Mercury et Montreal Gazette)
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre les marchands britanniques et le Gouverneur (ex. : le maintien de la taxation sur le commerce, le rappel du gouverneur Murray par Londres)
 
  1. Relations de pouvoir entre la Chambre d’assemblée et le Gouverneur
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre la Chambre d’assemblée et le Gouverneur : Papineau, Gosford, W. L. Mackenzie, Elgin, des députés, des partis politiques tels que le Parti canadien, le Tory Party, le Parti patriote
 
    1. Indiquer des revendications des Patriotes et des Réformistes : l’obtention de la responsabilité ministérielle, le contrôle des budgets, l’élection des membres du conseil législatif
3
    1. Indiquer des moyens utilisés par la Chambre d’assemblée pour influencer les décisions du gouverneur : adopter une résolution relative au libre choix de la langue de présentation des projets de loi, adopter les 92 Résolutions, refuser de voter le budget
 
    1. Indiquer des moyens utilisés par les Patriotes et les Réformistes pour influencer les décisions du Gouverneur : inviter la population à boycotter les produits britanniques, former une alliance avec les Réformistes du Haut-Canada, organiser des assemblées populaires
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre la Chambre d’assemblée et le Gouverneur (ex. : la dissolution de la Chambre d’assemblée, l’application du principe de la responsabilité ministérielle)
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre les Patriotes, les Réformistes et le Gouverneur (ex. : la fermeture de journaux d’opinion, les Rébellions, l’intervention de l’armée, la pendaison de Patriotes, l’appel à Baldwin et Lafontaine pour former le gouvernement)
 
  1. Relations de pouvoir entre les Autochtones et les autorités britanniques
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre les Amérindiens et les autorités britanniques (ex. : Pontiac, Le Grand Sauteux, Amherst, le gouverneur Murray)
 
    1. Indiquer des revendications des Amérindiens (ex. : des compensations financières pour les territoires perdus, la reconnaissance de leurs droits)
 
    1. Indiquer le principal moyen utilisé par les Amérindiens pour influencer les décisions des autorités britanniques à la suite du Traité de Paris (1763) : se révolter
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre les Amérindiens et les autorités britanniques (ex. : l’instauration d’une politique d’assimilation à partir de 1830, la création de réserves)
 
  1. Période contemporaine
    de 1867 à nos jours
L’élève le fait par lui-même à la fin de l’année scolaire.
3
Le chiffre 3 indique que certaines connaissances liées à cet apprentissage ont été vues en 3e secondaire.
Année
3e 4e
  1. Relations de pouvoir entre l’Église et l’État
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre l’Église et l’État (ex. : Monseigneur Laflèche, Boucher de Boucherville, le gouvernement Duplessis, le frère Untel (Jean-Paul Desbiens))
 
    1. Indiquer des revendications de l’Église (ex. : l’ouverture de régions de colonisation, des modifications au projet de loi sur la création du ministère de l’Éducation)
 
    1. Indiquer des moyens utilisés par l’Église pour influencer les décisions de l’État (ex. : fonder des syndicats catholiques, appuyer des grévistes en certaines occasions)
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre l’Église et l’État (ex. : l’ouverture de nouvelles régions de colonisation, le refus d’octroyer le droit de vote aux femmes)
 
  1. Relations de pouvoir entre les milieux financiers et l’État
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre les milieux financiers et l’État (ex. : le Canadian Pacific Railway, J. A. Macdonald, les trusts de l’électricité)
 
    1. Indiquer des revendications des milieux financiers (ex. : des réductions d’impôts, des subventions, l’allégement de la réglementation)
 
    1. Indiquer des moyens utilisés par les milieux financiers pour influencer les décisions de l’État (ex. : contribuer, à certaines époques, au financement de partis politiques, constituer des lobbies)
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre les milieux financiers et l’État (ex. : la nationalisation de compagnies d’hydroélectricité, la création de sociétés d’État à caractère économique, l’adoption de la Loi régissant le financement des partis politiques)
 
  1. Relations de pouvoir entre les Autochtones et l’État
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre les Autochtones et l’État (ex. : Riel, l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, les gouvernements du Canada et du Québec)
 
    1. Indiquer des revendications des Autochtones (ex. : le respect des droits ancestraux existants et des droits accordés par des traités, l’obtention de l’autonomie politique)
 
    1. Indiquer des moyens utilisés par les Autochtones pour influencer les décisions de l’État (ex. : former un gouvernement provisoire à la rivière Rouge, adresser des protestations à l’Organisation des Nations Unies, perturber l’ordre public)
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre les Autochtones et l’État (ex. : la pendaison de Riel et de huit Amérindiens, la fin de la politique d’assimilation, la signature de la Convention de la Baie James et du Nord québécois)
 
    1. Indiquer des principes de la Paix des Braves intervenue entre les Cris et le gouvernement du Québec (ex. : partenariat basé sur la confiance et le respect mutuel pour le développement du territoire, respect du développement durable et du mode de vie traditionnel)
 
  1. Relations de pouvoir entre les mouvements syndicaux et l’État
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre les mouvements syndicaux et l’État (ex. : Les Chevaliers du travail, Monseigneur Charbonneau, la Confédération des travailleurs catholiques du Canada, les centrales syndicales)
 
    1. Indiquer des revendications des mouvements syndicaux (ex. : l’interdiction du travail des enfants, la retenue des cotisations syndicales à la source, la conciliation travail-famille)
3
    1. Indiquer des moyens utilisés par les mouvements syndicaux pour influencer les décisions de l’État (ex. : témoigner devant la Commission royale d’enquête sur les relations entre le capital et le travail, constituer un front commun, publier le Manifeste des grévistes)
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre les mouvements syndicaux et l’État (ex. : la reconnaissance des associations syndicales, l’intervention de la Police provinciale lors de conflits de travail, l’adoption de la Loi sur les normes du travail)
3
  1. Relations de pouvoir entre les mouvements féministes et l’État
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre les mouvements féministes et l’État (ex. : les suffragettes, la Fédération des femmes du Québec, Éva Circé-Côté, Adélard Godbout)
 
    1. Indiquer des revendications des mouvements féministes (ex. : l’obtention du droit de vote, la mise en œuvre d’une politique en matière de garderies publiques)
3
    1. Indiquer des moyens utilisés par les mouvements féministes pour influencer les décisions de l’État (ex. : déclencher une grève chez Dupuis Frères (1952), organiser la marche Du pain et des roses)
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre les mouvements féministes et l’État (ex. : l’adoption de la Loi du salaire minimum pour les femmes, la nomination de femmes à des conseils d’administration de sociétés d’État, l’introduction de dispositions relatives au congé de maternité dans la Loi sur les normes du travail)
3
  1. Relations de pouvoir entre les médias et l’État
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre les médias et l’État (ex. : André Laurendeau, L’Action catholique, Claude Ryan, The Gazette)
 
    1. Indiquer les principaux rôles exercés par les médias : informer la population, effectuer des enquêtes
 
    1. Indiquer des revendications des médias (ex. : l’accès à l’information gouvernementale, la protection des sources d’information)
 
    1. Indiquer des moyens utilisés par les médias pour influencer les décisions de l’État (ex. : assurer une présence à la Tribune de la presse, diffuser des reportages)
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre les médias et l’État (ex. : l’adoption de lois sur la censure, la reconnaissance de la liberté de presse, l’adoption de la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels)
 
  1. Relations de pouvoir entre les groupes linguistiques et l’État
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre les groupes linguistiques et l’État (ex. : la Société Saint-Jean-Baptiste, Alliance Québec, les gouvernements du Canada et du Québec)
 
    1. Indiquer des revendications des groupes linguistiques (ex. : la reconnaissance de la primauté de la langue française au Québec, des modifications aux règles de l’affichage commercial)
 
    1. Indiquer des moyens utilisés par les groupes linguistiques pour influencer les décisions de l’État (ex. : remettre en question des articles de lois linguistiques, organiser des manifestations, recourir aux tribunaux)
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre les groupes linguistiques et l’État (ex. : la création de l’Office de la langue française, l’imposition d’un pourcentage de contenu francophone en radiodiffusion, l’adoption de lois linguistiques)
 
  1. Relations de pouvoir entre les mouvements nationalistes et l’État
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre les mouvements nationalistes et l’État (ex. : la Ligue pour la défense du Canada, Henri Bourassa, René Lévesque, Trudeau)
 
    1. Indiquer des revendications de mouvements nationalistes (ex. : la modification du statut politique du Québec, l’adoption de lois pour protéger la langue française)
 
    1. Indiquer des moyens utilisés par les mouvements nationalistes pour influencer les décisions de l’État (ex. : organiser les États généraux du Canada français, fonder des partis politiques, organiser des manifestations)
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre les mouvements nationalistes et l’État (ex. : la tenue d’un plébiscite sur la conscription pour le service outre-mer, le recours à la Loi sur les mesures de guerre lors de la crise d’Octobre, la tenue de référendums, l’adoption de la Loi sur la clarté référendaire)
 
  1. Relations de pouvoir entre les mouvements environnementaux et l’État
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre les mouvements environnementaux et l’État (ex. : Frédéric Back, le Regroupement des conseils régionaux de l’environnement, l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador)
 
    1. Indiquer des revendications des mouvements environnementaux (ex. : la protection de la faune et de la flore, la ratification et le respect de protocoles internationaux)
 
    1. Indiquer des moyens utilisés par les mouvements environnementaux pour influencer les décisions de l’État (ex. : orchestrer des actions médiatiques, participer à des sommets internationaux, fonder un parti politique)
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre les mouvements environnementaux et l’État (ex. : l’adoption de règlements pour assurer la protection de l’environnement, la tenue de campagnes de sensibilisation, la création du ministère de l’Environnement du Québec)
 
  1. Relations de pouvoir entre les mouvements de justice sociale et l’État
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir entre les mouvements de justice sociale et l’État (ex. : l’Église, l’École sociale populaire, des groupes communautaires, des municipalités)
 
    1. Indiquer des revendications des mouvements de justice sociale (ex. : une répartition équitable de la richesse, des programmes de logements sociaux)
 
    1. Indiquer des moyens utilisés par les mouvements de justice sociale pour influencer les décisions de l’État (ex. : publier le Programme de restauration sociale, organiser des manifestations, rédiger des pétitions)
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre les mouvements de justice sociale et l’État (ex. : la mise en place de programmes de solidarité sociale, la construction de logements sociaux)
 
  1. Relations de pouvoir fédérale-provinciales
    1. Identifier des acteurs qui incarnent les relations de pouvoir fédérale-provinciales (ex. : le Parti national d’Honoré Mercier, Trudeau, René Lévesque, la Commission Bélanger-Campeau)
 
    1. Indiquer des revendications de provinces (ex. : le respect des champs de compétence, une modification du système de péréquation)
 
    1. Indiquer des moyens utilisés par les provinces pour influencer les décisions du gouvernement fédéral (ex. : tenir des conférences interprovinciales, procéder à des négociations, signer des ententes, participer à des conférences fédérale-provinciales telle que la Conférence de Victoria)
 
    1. Indiquer des effets des relations de pouvoir entre les provinces et le gouvernement fédéral (ex. : le dédoublement de certains programmes, des interventions fédérales dans les champs de compétence provinciale)
 
L’élève le fait par lui-même à la fin de l’année scolaire.
3
Le chiffre 3 indique que certaines connaissances liées à cet apprentissage ont été vues en 3e secondaire.
Année
3e 4e
Intérêts particuliers et intérêt collectif dans les choix de société, aujourd’hui, au Québec
    1. Indiquer les principaux moyens utilisés par l’État pour intervenir dans des domaines de la vie collective : adopter des lois, contrôler les dépenses publiques, imposer des taxes
 
    1. Identifier des groupes d’influence qui font la promotion d’intérêts particuliers au Québec (ex. : les milieux financiers, des groupes environnementaux, des organisations syndicales, des organisations patronales)
 
    1. Indiquer des revendications de groupes d’influence concernés par l’intervention de l’État dans des domaines de la vie collective (ex. : l’adoption de lois et de règlements, l’octroi de financement)
 

Haut de page