Histoire et éducation à la citoyenneté (1er cycle)

Imprimer la section

La sédentarisation

La sédentarisation se caractérise par l’établissement fixe d’un regroupement humain sur un territoire et elle est associée à la généralisation de l’agriculture et de l’élevage. Ce processus débute durant la période historique appelée Néolithique et se déroule d’abord au Moyen-Orient, vers le 9e millénaire av. J.-C. Il est étudié sous l’angle de l’organisation sociale et économique.

Les concepts prescrits dans le programme ne font pas l’objet d’un énoncé spécifique. C’est par l’utilisation de l’ensemble des connaissances liées à la réalité sociale que les élèves développent leur compréhension des concepts suivants : division du travail, échange, hiérarchie sociale, pouvoir, production, propriété, société, territoire.

L’élève apprend à le faire avec l’intervention de l’enseignante ou de l’enseignant.

L’élève le fait par lui-même à la fin de l’année scolaire.

Année
1re 2e
  1. Organisation de la vie en société aujourd’hui
    1. Indiquer la nature de la relation entre les individus d’une même société (ex. : familiale, professionnelle, commerciale)
 
    1. Expliquer une conséquence de l’interdépendance des individus dans une société (ex. : peu de personnes peuvent vivre sans l’apport du travail des autres, il se met ainsi en place des réseaux d’échange)
 
  1. Sédentarisation et organisation de la vie en société
  • 2.1.   Situation dans l’espace et dans le temps
    1. Situer, sur une carte du monde, la région du Croissant fertile où des peuples commencent à se sédentariser ainsi que d’autres foyers de sédentarisation
 
    1. Situer, sur une ligne du temps, la période néolithique
 
  • 2.2.   Mode de vie et rapports sociaux
    1. Énumérer des vestiges des sociétés sans écriture qui permettent de connaître leur organisation sociale (ex. : peintures rupestres, mégalithes, sépultures)
 
    1. Indiquer les activités de subsistance des sociétés du Néolithique : chasse, cueillette, élevage, agriculture
 
    1. Nommer des facteurs naturels qui ont favorisé la sédentarisation (ex. : réchauffement climatique, amélioration de la productivité des céréales sauvages)
 
    1. Énumérer des caractéristiques de sociétés sédentaires (ex. : regroupement en villages comptant parfois quelques milliers d'individus, installation d’habitations permanentes)
 
    1. Expliquer des conséquences de l’agriculture sur les sociétés du Néolithique (ex. : l’agriculture procure davantage de nourriture que les activités de prédation ce qui favorise la croissance démographique)
 
  • 2.3.   Activités économiques liées à la sédentarisation
    1. Énumérer des procédés artisanaux qui se développent au Néolithique (ex. : poterie, métallurgie)
 
    1. Indiquer l’utilité de la poterie développée au Néolithique (ex. : entreposage, cuisson)
 
    1. Indiquer le facteur qui favorise la division du travail dans les sociétés néolithiques : apparition de surplus agricoles
 
    1. Expliquer l’apparition des échanges dans les sociétés néolithiques (ex. : pour assurer leur survie, les artisans libérés du travail de production alimentaire troquent leur production contre des aliments)
 
  1. Rapports entre l’individu et la société aujourd’hui
    1. Nommer les grands secteurs de l’activité économique associés à la division du travail : extraction des ressources et agriculture (secteur primaire), transformation (secteur secondaire), services (secteur tertiaire)
 
    1. Indiquer des éléments de changement et de continuité par rapport au mode de vie des sociétés sédentaires du Néolithique (ex. : l’agriculture est à la base de l’alimentation, mais n’occupe plus la majorité de la population)
 

Haut de page