Histoire et éducation à la citoyenneté (1er cycle)

Imprimer la section

Présentation de la discipline

Le présent document constitue un complément au programme Histoire et éducation à la citoyenneté (1er cycle). Il apporte des précisions sur les connaissances que les élèves doivent acquérir dans cette discipline au premier cycle du secondaire pour soutenir le développement des trois compétences prescrites par le programme, soit Interroger les réalités sociales dans une perspective historique, Interpréter une réalité sociale à l’aide de la méthode historique et Construire sa conscience citoyenne à l’aide de l’histoire. Il vise à outiller les enseignantes et les enseignants au moment de la planification.

Au premier cycle du secondaire, les élèves sont amenés à s’ouvrir sur le monde. Ils interrogent et interprètent, à l’aide de la méthode historique, des réalités sociales qui correspondent à d’importants moments de changement dans l’histoire du monde occidental, de la préhistoire jusqu’à l’époque contemporaine. Ils prennent conscience de l’importance de l’action humaine dans le changement social.

Ce document comporte des tableaux divisés en sections, lesquels présentent sous forme d'énoncés des connaissances liées aux différentes réalités sociales. Un court texte décrit sommairement la réalité sociale et rappelle l’angle sous lequel elle doit être étudiée. La première section porte sur des sociétés actuelles. La deuxième contient des énoncés de connaissances liées à l’interprétation de la réalité sociale du passé. La dernière section présente des apprentissages qui sensibilisent les élèves à l’importance de la participation à la vie collective et à l’utilité d’institutions publiques aujourd’hui. Les énoncés sont accompagnés d’exemples de connaissances.

Du primaire au secondaire

Au primaire, dans le cadre du programme Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté, les élèves se sont familiarisés avec les concepts de territoire, société, organisation, changement, diversité et durée. Ce programme leur a permis de s’intéresser à l’organisation de sociétés et à des questions que soulèvent l’utilisation et l’aménagement du territoire dans l’espace et dans le temps. Les élèves ont étudié des relations qui s’établissent entre une société et son territoire. Ils ont été sensibilisés à différentes réalités territoriales d’hier et d’aujourd’hui. Ils ont étudié des aspects de la géographie et de l’histoire du Québec et du Canada, et ils ont appris à construire une interprétation de différentes réalités sociales et territoriales. Ils se sont intéressés à l’action humaine sur des territoires d’ici et d’ailleurs, et ont été sensibilisés à la diversité des sociétés. Ils ont commencé à se servir de la démarche de recherche et de traitement de l’information ainsi que de techniques utilisées dans les disciplines du domaine de l’univers social.

Lorsque les élèves étudient des sociétés du passé au primaire, ils acquièrent des connaissances qui seront réinvesties lors de l’étude de certaines réalités sociales au premier cycle du secondaire. Par exemple, la lecture de l’organisation de sociétés amérindiennes, vers 1500, amène les élèves du primaire à développer les concepts de sédentarité et de nomadisme. Au secondaire, les élèves approfondissent ces concepts lorsqu’ils étudient la sédentarisation.