Géographie - 1er cycle

Imprimer la section

Territoire région

Territoire forestier
Territoire énergétique
Territoire industriel

Le territoire région est organisé en fonction de l'exploitation d’une ressource. Quatre territoires sont à l’étude : les territoires touristique, forestier, énergétique et industriel. Leur étude permet de comprendre l’organisation du territoire en fonction d’activités économiques.

A.  Territoire touristique

Un territoire touristique s’organise en fonction d’un attrait majeur. Il importe de constater comment des activités touristiques s’implantent dans une région, comment elles risquent d’en modifier les particularités et quels peuvent être les impacts du tourisme de masse sur les régions du monde où il se pratique. L’étude du territoire touristique permet également de mieux comprendre les valeurs, les attitudes et les comportements des touristes.

Deux des six territoires touristiques proposés dans le programme doivent être étudiés. L’étude de l’un d’eux, une région touristique du Québec ou du Canada, est obligatoire. Pour l’autre territoire touristique, l’enseignant a le choix entre la Savoie, les Grands Lacs africains, la lagune de Venise, Tahiti et l’Île-de-France. L’équipe-cycle peut décider de l’année au cours de laquelle l’étude de chaque territoire touristique doit se faire. Cependant, il est recommandé de répartir l’étude de ces territoires touristiques sur les deux années du cycle.

Les concepts prescrits dans le programme ne font pas l’objet d’un énoncé spécifique. C’est par l’utilisation de l’ensemble des connaissances liées au territoire que les élèves développent leur compréhension des concepts suivants : acculturation, aménagement, commercialisation, flux touristique, foyer touristique, mondialisation, multinationale, ressource, tourisme.

  1. CONNAISSANCES LIÉES À L’ÉTUDE D’UN TERRITOIRE TOURISTIQUE

L’élève apprend à le faire avec l’intervention de l’enseignante ou de l’enseignant.

L’élève le fait par lui-même à la fin de l’année scolaire.

Année
1re 2e
  1. Localisation d’un territoire touristique
    1. Situer le territoire touristique à l’étude dans son continent et son pays
    1. Situer, sur une carte du monde, des territoires touristiques (ex. : la côte méditerranéenne en Espagne, la région de Phuket en Thaïlande, les côtes de l’État de Floride et les îles Hawaï aux États-Unis, la côte atlantique du Sénégal, la région de Tokyo au Japon)
    1. Indiquer, sur une carte du monde, les principaux flux touristiques : entre l’Europe occidentale et les États-Unis; entre l’Europe occidentale et le Sud-Est asiatique; entre les États-Unis et la région des Antilles
  1. Caractéristiques d’un territoire touristique
    1. Énumérer des caractéristiques naturelles du territoire à l’étude qui constituent des attraits touristiques (ex. : paysages du Bouclier canadien dans la région de Charlevoix en bordure du fleuve Saint-Laurent; lagons des îles volcaniques de Tahiti; faune de la région des Grands Lacs africains)
    1. Nommer des attraits du territoire touristique à l’étude qui relèvent de l’activité humaine (ex. : le Lido de la lagune de Venise, Versailles en Île-de-France)
    1. Expliquer la relation entre des formes de tourisme pratiquées sur le territoire à l’étude et des attraits de ce dernier (ex. : l’exotisme de la faune du territoire des Grands Lacs africains a donné naissance à un tourisme d’aventure axé sur les safaris-photos)
    1. Établir l’importance du flux touristique en considérant la population du territoire à l’étude (ex. : en 2009, les Îles-de-la-Madeleine ont reçu un nombre de touristes quatre fois plus élevé que le nombre de résidents et la région de la lagune de Venise a reçu un nombre de touristes sept fois supérieur à celui des résidents)
  1. Aménagement d’un territoire touristique
    1. Indiquer des infrastructures mises en place sur le territoire touristique étudié (ex. : campings en Gaspésie, stationnements aux abords de la lagune de Venise, parcs nationaux dans la région des Grands Lacs africains, Disneyland Paris en Île-de-France)
    1. Nommer des moyens de transport qui facilitent le déplacement des touristes sur le territoire touristique à l’étude (ex. : gondole ou vaporetto sur les canaux de Venise, camion de safaris-photos dans la région des Grands Lacs africains, autocars de touristes en Île-de-France)
    1. Indiquer des infrastructures mises en place sur le territoire touristique à l’étude qui peuvent contribuer à la détérioration de ses sites naturels (ex. : construction d’ensembles résidentiels le long des plages de la région des Grands Lacs africains; funiculaires permettant d’accéder aux stations de ski en Savoie)
  1. Enjeu présent dans un ou des territoires touristiques
    1. Indiquer des comportements qui peuvent contribuer à la dégradation d’un territoire touristique (ex. : inscription de graffitis sur des monuments; utilisation de véhicules motorisés à l’extérieur des pistes autorisées; vidange de ballast le long des côtes)
    1. Expliquer des changements qui se produisent, sur le territoire à l’étude, à cause du développement touristique (ex. : création d’emplois et mise en place d’infrastructures dans la région de la Gaspésie pour répondre à la demande des visiteurs; modification du mode de vie des Masaïs de la région des Grands Lacs africains en raison des contacts avec des visiteurs, pouvant même mener à une forme d’acculturation)
    1. Expliquer des réactions de résidents face aux aménagements touristiques développés sur le territoire à l’étude (ex. : des résidents du lac du Bourget en Savoie s’opposent aux activités nautiques afin de ralentir la dégradation du milieu naturel; des Tahitiens s’opposent à tout nouveau développement sur les atolls coralliens pour préserver ces milieux fragiles)
    1. Indiquer des mesures mises en œuvre qui permettent de protéger le territoire touristique (ex. : limitation de la fréquentation des dunes aux Îles-de-la-Madeleine, construction de funiculaires souterrains en Savoie)

Territoire forestier
Territoire énergétique
Territoire industriel

Haut de page