Géographie - 1er cycle

Imprimer la section

Territoire agricole

Territoire agricole soumis à des risques naturels

Le territoire agricole est associé à un besoin vital : l’alimentation. Il est souvent convoité pour le développement urbain et peut constituer, par le recours à certaines pratiques, une source de problèmes environnementaux. Deux territoires agricoles sont à l’étude : le territoire agricole national et le territoire agricole soumis à des risques naturels.

A.  Territoire agricole national

Un territoire agricole national regroupe l’ensemble des régions agricoles. Il est parfois nécessaire de le protéger par des lois pour éviter que d’autres formes d’occupation du territoire ne réduisent l’espace consacré à l’agriculture. Par ailleurs, certaines pratiques agricoles créent des pressions sur l’environnement et menacent l’équilibre alimentaire mondial.

Deux des trois territoires agricoles nationaux proposés dans le programme doivent être étudiés. L’étude de l’un d’eux, le territoire agricole du Québec, est obligatoire. Pour l’autre territoire agricole, l’enseignant a le choix entre le territoire agricole du Japon et le territoire agricole de la Californie. L’équipe-cycle peut décider de l’année au cours de laquelle l’étude de chaque territoire agricole doit se faire. Cependant, il est recommandé de répartir l’étude des territoires agricoles nationaux sur les deux années du cycle.

Les concepts prescrits dans le programme ne font pas l’objet d’un énoncé spécifique. C’est par l’utilisation de l’ensemble des connaissances liées au territoire que les élèves développent leur compréhension des concepts suivants : distribution, espace agricole national, environnement, équité, exploitation, mise en marché, mode de culture, productivité, ruralité.

  1. Connaissances liées à l’étude d’un territoire agricole national
Année

L’élève apprend à le faire avec l’intervention de l’enseignante ou de l’enseignant.

L’élève le fait par lui-même à la fin de l’année scolaire.

1re 2e
  1. Localisation d’un territoire agricole national
    1. Situer le territoire agricole à l’étude dans son continent et son pays
    1. Situer, sur une carte du monde, les principaux territoires agricoles (ex. : les Grandes plaines américaines et canadiennes, la Pampa argentine, la Grande plaine de Russie, les bassins de l’Europe occidentale, le Sud-Est asiatique, l’ouest de l’Australie)
  1. Caractéristiques d’un territoire agricole national
    1. Expliquer la situation des principales zones agricoles du territoire à l’étude (ex. : au Japon, le territoire agricole, dans chaque île, est situé principalement sur d’étroites plaines côtières et sur le bas des versants des montagnes en raison du relief accidenté)
    1. Établir l’importance numérique du territoire à l’étude consacré à l’agriculture (ex. : en 2005, le territoire agricole du Québec représentait environ 2 % du territoire national et celui du Japon, environ 13 % du territoire national)
    1. Indiquer des facteurs naturels qui influencent la localisation du territoire agricole à l’étude (ex. : au Québec, fertilité des sols, durée de la saison végétative, régime de précipitation, position en latitude et en altitude)
    1. Énumérer les principales productions agricoles du territoire à l’étude (ex. : riz, pomme de terre, fruits au Japon; légumes, fruits, noix, coton, vigne en Californie)
    1. Établir l’importance numérique de la population active qui travaille dans le domaine de l’agriculture sur le territoire à l’étude (ex. : en 2009, au Japon, 5 % de la population et en Californie, 2 % de la population)
    1. Énoncer des problèmes auxquels sont confrontés des agriculteurs du territoire à l’étude (ex. : au Québec, trouver de la main-d’œuvre, assurer la relève, obtenir un juste prix pour les productions agricoles)
  1. Aménagement d’un territoire agricole national
    1. Nommer le principal mode de culture pratiqué sur le territoire agricole à l’étude (ex. : culture intensive pratiquée dans des exploitations de petite taille au Japon)
    1. Établir un lien entre certaines caractéristiques du climat et des infrastructures mises en place sur le territoire agricole à l’étude (ex. : le climat désertique du centre de la Californie nécessite la construction de barrages et la pratique de l’irrigation; la rigueur des hivers québécois nécessite la construction de serres pour assurer l’approvisionnement annuel de certains légumes)
    1. Indiquer des infrastructures mises en place pour augmenter la productivité du territoire agricole à l’étude (ex. : canaux d’irrigation en Californie; barrages pour réguler le niveau d’eau dans les rizières au Japon)
  1. Enjeu présent dans un ou des territoires agricoles nationaux
    1. Expliquer des conséquences de certaines pratiques agricoles sur l’environnement (ex. : la culture intensive d’arbres fruitiers nécessite l’usage de puissants fertilisants, ce qui contribue à l’épuisement des sols; l’irrigation annuelle des cultures maraîchères exige de grands volumes d’eau, ce qui contribue à l’abaissement du niveau des nappes phréatiques)
    1. Indiquer des infrastructures mises en place sur le territoire agricole à l'étude (ex. : prolongement d’autoroutes, entrepôts industriels, centres sportifs et étalement urbain en Californie)
    1. Nommer des lois adoptées pour protéger la vocation agricole du territoire à l’étude et restreindre le développement d’activités non agricoles en milieu rural (ex. : Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles au Québec; Farm Land Protection Policy Act en Californie)
    1. Indiquer des mesures mises en œuvre pour limiter les répercussions environnementales associées à des pratiques agricoles (ex. : adoption de lois pour régir des pratiques agricoles; délimitation de bandes riveraines; obligation de reboiser les berges)
    1. Énoncer des solutions apportées à des problèmes auxquels sont confrontés des agriculteurs sur le territoire à l’étude (ex. : au Québec, pour pallier la rareté de main-d’œuvre agricole, des programmes d’emploi ont été établis avec des ouvriers saisonniers en provenance du Mexique)
    1. Expliquer des conséquences de certaines pratiques agricoles sur l’équilibre alimentaire mondial (ex. : l’utilisation du maïs et du blé pour fabriquer des biocarburants entraîne des crises alimentaires et l’augmentation du prix de la farine dans le monde)

Territoire agricole soumis à des risques naturels

Haut de page