This page is not translated in english.

Nearest parent page translated

Français, langue seconde
(programme de base)

Imprimer la section

Grammaire de la phrase

Pour en arriver à maîtriser une langue, il est essentiel d’en comprendre les mécanismes de fonctionnement. Il importe également de la percevoir comme un objet sur lequel on peut travailler et dont on peut découvrir les régularités. C’est par l’observation en contexte dans les différents types de textes entendus, lus et vus que les élèves développeront leur capacité à relever des régularités de la langue française et à s’en servir pour communiquer avec une plus grande précision linguistique à l’oral et à l’écrit.

Au primaire, les élèves ont intériorisé des structures de phrases et une grammaire implicite grâce à leur exposition au français en salle de classe. Ils se sont approprié quelques notions grammaticales qui leur ont permis de formuler des phrases de plus en plus correctes sur le plan syntaxique dans diverses situations de communication.

Au secondaire, les élèves approfondissent leurs connaissances de la syntaxe et de l’orthographe lexicale. L’utilisation d’outils pour analyser la phrase, telles les manipulations syntaxiques, les aide à porter un regard réfléchi sur les règles de construction des phrases et sur les règles d’accord des mots variables dans une phrase écrite. La mobilisation consciente et stratégique de ces connaissances leur permettra de devenir des communicateurs de plus en plus habiles.

Le tableau qui suit présente les connaissances à acquérir sur les outils d’analyse, la phrase, les types et les formes de phrases, les groupes syntaxiques, les classes de mots et les jonctions de phrases.

Grammaire de la phrase

L’élève apprend à le faire avec l’intervention de l’enseignante ou de l’enseignant.

L’élève le fait par lui-même à la fin de l’année scolaire.

 

L’élève réutilise cette connaissance.

P : La lettre P indique que cette notion a été abordée au primaire.

Primaire

Secondaire
1er
cycle
2e
cycle
  1. Outils d’analyse
  1re 2e 3e 4e 5e
  1. Reconnaître
    1. la phrase graphique, pour délimiter la phrase à observer
P        
    1. la phrase de base, comme modèle pour comprendre et construire des phrases
P        
  1. Connaître les manipulations syntaxiques
    1. l’effacement (ex. : pour identifier le noyau du groupe)
P    
    1. le déplacement (ex. : pour identifier le complément de phrase)
P    
    1. le remplacement (ex. : pour identifier une classe de mots)
P  
    1. l’addition (ex. : pour transformer une phrase de base en phrase de type négatif)
P  
  1. Phrase de base
  1re 2e 3e 4e 5e
  1. Reconnaître les caractéristiques de la phrase de base
    1. elle est formée de deux constituants obligatoires, soit un sujet suivi du prédicat (ex. : Les enfants / regardent un film.) et d’un ou plusieurs constituants facultatifs, soit le complément de phrase (ex. : Les enfants / regardent un film / dans la salle de jeux.)
P      
    1. elle est de type déclaratif et de forme positive, active, neutre et personnelle
P      
  1. Produire une phrase de base qui contient
    1. un sujet et un prédicat
P          
    1. un sujet, un prédicat et un ou plusieurs groupes compléments de phrase
       
  1. Phrases transformées
  1re 2e 3e 4e 5e
Transformations par le déplacement du complément de phrase
  1. Reconnaître une phrase transformée par le déplacement du complément de phrase
    1. le complément de phrase est placé en tête de phrase et est détaché par une virgule (ex. : Tous les matins, mon père promène son chien.)
     
    1. le complément de phrase est placé dans la phrase et encadré par des virgules (ex. : Mon père, tous les matins, promène son chien.)
     
  1. Produire une phrase transformée par le déplacement du complément de phrase en tête de phrase
     
Types de phrases transformées
  1. Reconnaître des caractéristiques de la phrase de type interrogatif
    1. un point d’interrogation à la fin de la phrase
P        
    1. le marqueur interrogatif est-ce que au début de la phrase interrogative totale
P        
    1. un mot interrogatif au début de la phrase interrogative partielle
P      
    1. un sujet pronom personnel placé après le verbe et relié à celui-ci par un trait d’union
     
  1. Produire une phrase de type interrogatif comprenant
    1. un point d’interrogation à la fin de la phrase
P        
    1. le marqueur interrogatif est-ce que au début de la phrase interrogative totale
P        
    1. un mot interrogatif au début de la phrase interrogative partielle
P      
    1. un sujet pronom personnel placé après le verbe et relié à celui-ci par un trait d’union
     
  1. Reconnaître des caractéristiques de la phrase de type impératif
    1. l’absence de sujet
P        
    1. la conjugaison du verbe au mode impératif
P        
  1. Produire une phrase de type impératif
P      
  1. Reconnaître des caractéristiques de la phrase de type exclamatif
    1. un marqueur exclamatif au début de la phrase
P        
    1. un point d’exclamation à la fin de la phrase
P        
  1. Produire une phrase de type exclamatif
P      
Formes des phrases transformées
  1. Reconnaître des caractéristiques de la phrase de forme négative
    1. la présence obligatoire de l’adverbe ne
P        
    1. l’adverbe ne joint à l’adverbe pas (ex. : Mathieu n’aime pas les champignons.)
P        
    1. l’adverbe ne joint à un pronom (ex. : Personne n’est venu.)
       
    1. l’adverbe ne joint à un déterminant de négation (ex. : Aucun élève n’a compris l’explication.)
       
  1. Produire une phrase de forme négative dans laquelle
    1. l’adverbe ne est joint à l’adverbe pas
P      
    1. un pronom négatif est joint à l’adverbe ne
       
    1. un déterminant négatif est joint à l'adverbe ne
       
Phrases à construction particulière
  1. Reconnaître des caractéristiques d’une phrase
    1. à présentatif (ex. : elle contient un présentatif tel il y a ou voilà en début de phrase)
       
    1. non verbale (ex. : il y a absence d’un verbe conjugué comme dans Bonne chance!)
       
    1. infinitive (ex. : elle est formée autour d’un verbe à l’infinitif comme dans En cas d’urgence, prendre la sortie de secours.)
       
    1. toujours impersonnelle (ex. : le sujet est le pronom il sans référent, comme dans Il fait froid.)
       
  1. Produire une phrase à présentatif, non verbale, infinitive ou impersonnelle
       
  1. Groupes constitutifs de la phrase et système d’accords
  1re 2e 3e 4e 5e
Éléments d’un groupe syntaxique
  1. Reconnaître les éléments d’un groupe syntaxique : un noyau obligatoire et une ou des expansions facultatives (ex. : un grand chapeau noir)
     
Groupe nominal
  1. Reconnaître le nom comme noyau du groupe nominal
P        
  1. Reconnaître des expansions dans le groupe nominal : les groupes adjectival, prépositionnel, nominal ou une subordonnée relative (ex. : une maison neuve, un vélo de montagne, le musée McCord, le musée qui présente une exposition sur les sports d’hiver)
     
  1. Utiliser des expansions pour préciser le sens du noyau d’un groupe nominal
    1. un groupe adjectival, prépositionnel ou nominal
       
    1. une phrase subordonnée relative
     
  1. Reconnaître des fonctions d’un groupe nominal
    1. sujet de la phrase (ex. : Ce livre parle d’adolescents en voyage.)
       
    1. complément direct du verbe (ex. : Hier, il a regardé un film. Il l’a beaucoup aimé.)
     
    1. complément de phrase (ex. : J’ai fait du sport toute la journée.)
   
  1. Reconnaître le noyau du groupe nominal comme le donneur d’accord
    1. au déterminant (ex. : un coquillage, des coquillages)
P      
    1. au noyau du groupe adjectival placé avant ou après le nom (ex. : une belle chorégraphie, des chorégraphies vraiment originales)
P    
  1. Appliquer des règles régissant l’accord entre le donneur et le receveur dans le groupe nominal dans les productions à l’oral ou à l’écrit
P  
Groupe verbal
  1. Reconnaître le verbe comme noyau du groupe verbal
P        
  1. Reconnaître des expansions dans le groupe verbal
    1. un groupe nominal (ex. : achète un nouveau manteau)
       
    1. un groupe prépositionnel (ex. : parle de son nouvel emploi)
       
    1. un groupe infinitif (ex. : veut escalader la paroi rocheuse)
     
    1. une phrase subordonnée complétive (ex. : dit qu’il partira en voyage, se demande s’il pourra partir en voyage)
     
    1. un groupe adjectival ou un groupe nominal avec un verbe attributif (ex. : [Elles] semblent tristes. / [Denis] est un infirmier diplômé.)
   
  1. Utiliser des expansions pour préciser le sens du noyau d’un groupe verbal
    1. un groupe nominal
       
    1. un groupe prépositionnel
       
    1. un groupe infinitif
     
    1. une phrase subordonnée complétive
     
    1. un groupe adjectival ou un groupe nominal avec un verbe attributif
   
  1. Reconnaître la fonction du groupe verbal : prédicat de la phrase (ex. : Il a envoyé une carte postale.)
P      
  1. Reconnaître le noyau du groupe verbal comme le receveur d’accord du groupe nominal en position sujet (ex. : Tu parles. / Mon frère et ma sœur étudient à la même école.)
P        
  1. Connaître des règles régissant l’accord du participe passé du verbe conjugué à un temps composé
    1. quand il est conjugué avec l’auxiliaire être (ex. : Ils sont partis en vacances.)
     
    1. quand il est conjugué avec l’auxiliaire avoir (ex. : Ces lettres, je les ai écrites.)
     
  1. Appliquer des règles régissant l’accord du participe passé
    1. conjugué avec l’auxiliaire être
   
    1. conjugué avec l’auxiliaire avoir avec un complément direct placé avant le verbe
 
Groupe adjectival
  1. Reconnaître l’adjectif comme noyau du groupe adjectival
       
  1. Reconnaître des expansions dans le groupe adjectival
    1. un groupe adverbial modificateur de l’adjectif (ex. : très étonnante, si belle qu’il en perd la tête)
     
    1. un groupe prépositionnel complément de l’adjectif (ex. : satisfaite de ton travail)
     
  1. Utiliser des expansions pour préciser le sens du noyau d’un groupe adjectival
    1. un groupe adverbial modificateur de l’adjectif
     
    1. un groupe prépositionnel complément de l’adjectif
   
  1. Reconnaître des fonctions du groupe adjectival
    1. complément du nom (ex. : une chaussure trouée)
     
    1. attribut du sujet (ex. : Le temps est pluvieux.)
     
Groupe adverbial
  1. Reconnaître l’adverbe comme noyau du groupe adverbial
       
  1. Reconnaître des expansions dans le groupe adverbial
    1. un groupe adverbial modificateur de l’adverbe (ex. : très prudemment)
     
    1. un groupe prépositionnel complément de l’adverbe (ex. : heureusement pour eux)
     
  1. Utiliser des expansions pour préciser le sens du noyau d’un groupe adverbial
    1. un groupe adverbial modificateur de l’adverbe
     
    1. un groupe prépositionnel complément de l’adverbe
   
  1. Reconnaître des fonctions d’un groupe adverbial
    1. modificateur du verbe, de l’adjectif et de l’adverbe (ex. : roule rapidement, vraiment rapide, nettement mieux)
     
    1. complément de phrase (ex. : Nous aurons un nouveau professeur demain.)
     
Groupe prépositionnel
  1. Reconnaître la préposition, suivie d’une expansion obligatoire, comme noyau du groupe prépositionnel
       
  1. Reconnaître des expansions dans le groupe prépositionnel
    1. un groupe nominal (ex. : à Rimouski)
       
    1. un pronom (ex. : par lui)
       
    1. un groupe adverbial (ex. : pour toujours)
       
    1. un groupe infinitif (ex. : sans perdre ton temps)
     
  1. Utiliser un groupe prépositionnel qui comporte une ou des expansions
    1. un groupe nominal
       
    1. un pronom
       
    1. un groupe adverbial
       
    1. un groupe infinitif
     
  1. Reconnaître des fonctions du groupe prépositionnel
    1. complément du nom (ex. : le travail de mon père)
     
    1. complément de phrase (ex. : Ils se sont rencontrés devant l’auditorium.)
   
    1. complément indirect du verbe (ex. : Il parle de sa nouvelle guitare.)
     
  1. Classes de mots1
  1re 2e 3e 4e 5e
Nom
  1. Reconnaître des caractéristiques syntaxiques du nom dans une phrase
    1. le nom commun est généralement précédé d’un déterminant (ex. : une maison, cette maison) tout comme certains noms propres (ex. : le Québec, les Rocheuses)
P        
    1. le nom commun peut être remplacé par un autre nom commun (ex. : une cabane, une maison) et le nom propre par un autre nom propre (ex. : un Québécois, un Italien)
P        
  1. Reconnaître des traits sémantiques du nom
    1. le nom propre désigne un prénom, un peuple, un nom géographique, un évènement historique
P        
    1. le nom commun  peut être animé ou non, concret ou abstrait
P        
  1. Reconnaître des caractéristiques morphologiques du nom
    1. il a un genre arbitraire quand il ne représente pas un être animé (ex. : une chaise / un canapé)
P    
    1. il peut varier en genre et en nombre quand il représente un être animé (ex. : un directeur, une directrice; un chat, une chatte; un Montréalais, une Montréalaise)
P    
  1. Reconnaître des règles générales et particulières de la formation
    1. du féminin des noms animés (ex. : ajout du -e à la forme du masculin, changement de l’affixe, opposition de deux mots différents tels oncle et tante)
P      
    1. du pluriel du nom (ex. : ajout du -s ou du -x à la forme du singulier, changement de l’affixe)
P    
  1. Appliquer des règles régissant la formation du féminin ou du pluriel lors de ses interactions ou dans ses productions à l’oral ou à l’écrit
    1. le féminin des noms animés
P    
    1. le pluriel des noms
P  
Déterminant
  1. Reconnaître des caractéristiques syntaxiques du déterminant dans une phrase
    1. il est placé avant un nom (ex. : Tu as planté cet arbre.)
P        
    1. il peut seulement être remplacé par un autre déterminant (ex. : J’ai lancé une balle. / J’ai lancé cette balle.)
P        
    1. il peut être séparé du nom par un adjectif (ex. : J’ai reçu un beau cadeau.)
P        
    1. il reçoit le genre et le nombre du nom qu’il introduit (ex. : toutes les provinces)
P        
  1. Reconnaître la valeur sémantique des différentes sortes de déterminants (ex. : le déterminant possessif exprime une réalité attachée à un être)
     
  1. Reconnaître des caractéristiques morphologiques du déterminant
    1. il varie généralement en genre et en nombre (ex. : le soleil, la lune, les astres)
     
    1. certains ne varient qu’en genre (ex. : aucun insecte / aucune bestiole)
     
    1. certains ne varient qu’en nombre (ex. : leur voisin / leurs voisins)
     
    1. d’autres ne varient pas (ex. : plusieurs bancs / plusieurs chaises)
     
Pronom
  1. Reconnaître des caractéristiques syntaxiques du pronom dans une phrase
    1. il est généralement placé avant ou après un verbe (ex. : je l’aime, j’aime le tien)
P  
    1. le pronom de reprise remplace un groupe ou une phrase (ex. : Ma grand-mère, je la verrai dimanche. / Pierre a eu un accident, je l’ai appris hier soir.)
P  
    1. il peut être remplacé par un autre pronom (ex. : Simon l’aime, Simon nous aime)
P  
  1. Reconnaître des caractéristiques sémantiques du pronom
    1. pronom de reprise (ex. : il renvoie à un objet ou à une situation évoquée dans le texte)
P
    1. pronom nominal (ex. : il désigne l’émetteur, un élément présent dans une situation de communication)
P
  1. Reconnaître des caractéristiques morphologiques du pronom
    1. certains varient en personne (ex. : je, tu)
P  
    1. certains varient en genre et en nombre (ex. : il, ils, elle, elles)
P  
    1. certains varient seulement en nombre (ex. : lui, leur)
P  
    1. certains ne varient pas (ex. : rien, personne)
   
Adjectif
  1. Reconnaître des caractéristiques syntaxiques d’un adjectif dans une phrase
    1. il est placé avant ou après un nom dans un groupe nominal (ex. : Le beau cheval brun m’appartient.) et après un verbe attributif (ex. : Elle est gentille.)
P      
    1. il est toujours effaçable dans un groupe nominal (ex. : Le petit poisson rouge nage dans l’aquarium.)
P      
    1. il peut être remplacé par un autre adjectif (ex. : Le ciel nuageux annonce la pluie. Le ciel gris annonce la pluie.)
P      
    1. il reçoit le genre et le nombre du nom ou du pronom avec lequel il est en relation (ex. : Les beaux cerfs-volants multicolores virevoltent dans le ciel. Ils sont multicolores.)
P      
  1. Reconnaître les caractéristiques sémantiques de l’adjectif qualifiant
    1. il exprime une qualité qu’on prête à une réalité désignée par un nom (ex. : un fauteuil confortable)
P      
    1. il peut être mis en degré (ex. : un lit très confortable)
P      
  1. Reconnaître les caractéristiques morphologiques de l’adjectif
    1. il varie généralement en genre (ex. : une brillante invention)
P      
    1. il varie généralement en nombre (ex. : des inventions farfelues)
       
  1. Reconnaître des règles générales et particulières de la formation
    1. du féminin des adjectifs (ex. : ajout du -e à la forme du masculin, changement de l’affixe)
P      
    1. du pluriel des adjectifs (ex. : ajout du -s ou du -x à la forme du singulier, changement de l’affixe)
P    
  1. Appliquer des règles régissant la formation du féminin ou du pluriel lors de ses interactions ou dans ses productions à l’oral ou à l’écrit
    1. le féminin des adjectifs
P    
    1. le pluriel des adjectifs
P  
Verbe
  1. Reconnaître des caractéristiques syntaxiques du verbe conjugué dans une phrase
    1. il peut être encadré par ne… pas (ex. : Je ne joue pas au piano tous les jours.)
P    
    1. il peut être remplacé par un autre verbe (ex. : Je veux un nouveau livre. J’achète un nouveau livre.)
P    
  1. Reconnaître des caractéristiques sémantiques du verbe (ex. : verbe d’action, de parole, de sentiment, d’opinion)
     
  1. Reconnaître des caractéristiques morphologiques du verbe
    1. il se conjugue et varie en mode (ex. : indicatif, subjonctif), en temps (ex. : présent, passé), en personne (ex. : 3e personne) et en nombre (ex. : pluriel)
P    
    1. il est formé d’un radical, qui exprime le sens du verbe, et d’une terminaison, qui désigne le mode, le temps, la personne et le nombre pour les temps simples (ex. : nous roulons, ils roulaient, que tu roules)
P      
    1. il est formé de l’auxiliaire avoir ou être suivi d’un participe passé dans les temps composés (ex. : j’ai ri, il est tombé)
P    
  1. Connaître les deux types de conjugaison des verbes
    1. le 1er type regroupe les verbes dont la forme nominale se termine en -er et dont le radical est généralement constant
P      
    1. le 2e type regroupe tous les autres verbes
P      
  1. Connaître des terminaisons verbales associées à des temps simples de conjugaison
    1. indicatif présent, imparfait, impératif présent, participe passé
       
    1. indicatif futur simple, conditionnel présent
     
    1. subjonctif présent
       
  1. Choisir l’auxiliaire approprié, être ou avoir, dans les temps composés (ex. : l’auxiliaire être est utilisé avec des verbes dénotant un changement d’état tels naître ou mourir ou de déplacement tels partir, venir)
 
Préposition
  1. Reconnaître des caractéristiques syntaxiques de la préposition dans une phrase
    1. elle ne peut pas être effacée (ex. : *Je suis dans ma voiture.)
       
    1. elle est toujours suivie d’une expansion (ex. : Je suis à côté d’elle.)
       
  1. Reconnaître une caractéristique morphologique de la préposition : elle est invariable
       
  1. Utiliser la préposition appropriée au contexte lors de ses interactions ou dans ses productions à l’oral ou à l’écrit
 
Adverbe
  1. Reconnaître les caractéristiques syntaxiques de l’adverbe dans une phrase
    1. il est généralement effaçable (ex. : L’enfant court vite. / Elle est extrêmement belle.)
       
    1. il peut être remplacé par un autre adverbe (ex. : Le serpent rampe lentement. Le serpent rampe silencieusement.)
       
  1. Reconnaître des caractéristiques sémantiques de l’adverbe (ex. : il indique la manière, le temps, le lieu ou l’intensité)
     
  1. Reconnaître des caractéristiques morphologiques de l’adverbe
    1. il est invariable (ex. : Ils sont extrêmement contents.)
       
    1. dans le cas de l’adverbe en -ment, il se forme généralement à partir de la forme féminine de l’adjectif (ex. : lente, lentement)
     
Conjonction
  1. Reconnaître les caractéristiques syntaxiques de la conjonction dans une phrase
    1. la conjonction de coordination permet de joindre des groupes de mots qui ont la même fonction syntaxique ou des phrases autonomes (ex. : Il veut une nouvelle manette et un nouveau jeu. Nous resterons à la maison ou nous irons au cinéma.)
         
    1. la conjonction de subordination permet d’insérer une phrase subordonnée complément de phrase à l’intérieur d’une autre phrase ou une phrase subordonnée complétive dans un groupe syntaxique (ex. : Elle lira le journal pendant qu’il préparera le souper. J'espère que tu viendras.)
         
  1. Reconnaître des caractéristiques sémantiques de la conjonction
    1. de coordination (ex. : elle indique l’addition, l’alternative)
       
    1. de subordination qui introduit un complément de phrase (ex. : elle indique le temps, la cause)
     
  1. Reconnaître les caractéristiques morphologiques de la conjonction
    1. elle est invariable (ex. : Elle rit constamment depuis qu’elle a appris cette bonne nouvelle.)
         
    1. elle peut être simple ou complexe (ex. : car, ni, or, ainsi que, étant donné que)
         
  1. Jonction de phrases autonomes
  1re 2e 3e 4e 5e
Jonction de phrases par la juxtaposition et par la coordination
  1. Reconnaître la juxtaposition de phrases autonomes à l’intérieur d’une phrase graphique par la virgule, le point-virgule ou le deux-points (ex. : Mon père a construit une niche, ma mère a planté des fleurs. / Il pleut; le sol est humide; les vers de terre sortent.)
       
  1. Reconnaître la coordination de phrases autonomes à l’intérieur d’une phrase graphique par des coordonnants comme et, ou, mais (ex. : Chloé n’est pas allée à l’école aujourd’hui, mais elle ira demain.)
       
  1. Connaître l’emploi de la virgule en cas de juxtaposition ou de coordination
    1. elle est obligatoire pour séparer des phrases ou des groupes de mots juxtaposés (ex. : Tout était en solde : les livres, les bandes dessinées, les revues.)
P    
    1. elle est obligatoire devant certains coordonnants (ex. : Il a mangé un fruit, car il fait attention à son alimentation.)
   
  1. Joindre des phrases autonomes par la juxtaposition ou la coordination en utilisant la ponctuation ou le coordonnant approprié
P
Jonction de phrases par la subordination
  1. Reconnaître des procédures d’enchâssement d’une phrase subordonnée dans une phrase autonome ou dans un groupe syntaxique
    1. subordonnée relative dans un groupe nominal (ex. : L’homme qui lisait dans le train a manqué son arrêt.)
       
    1. subordonnée complétive dans un groupe verbal ou adjectival (ex. : Elle pense qu’il viendra demain.)
     
    1. subordonnée circonstancielle de phrase (ex. : Dès que j’arrive, je t’appelle.)
     
Valeurs et emploi des temps verbaux et des modes
  1. Reconnaître les valeurs des modes personnel, impersonnel et des temps verbaux
    1. le mode indicatif pour situer un événement dans le passé, le présent ou l’avenir
     
    1. le mode impératif pour exprimer un présent-futur, l’ordre étant donné dans le présent, mais l’action exécutée dans l’avenir
       
    1. le mode subjonctif pour exprimer l’incertitude, un souhait ou ce qui n’est pas fait
     
    1. les modes impersonnels
      1. l’infinitif présent pour exprimer l’aspect non accompli
   
      1. le participe passé pour exprimer l’aspect accompli de l’événement dans les temps composés
   
      1. le participe présent pour désigner l’aspect accompli ou en cours d’accomplissement
     
  1. Reconnaître l’emploi des modes et des temps verbaux dans la phrase
   
  1. Appliquer la concordance des temps
    1. entre le verbe principal et celui de la phrase subordonnée complément de phrase (ex. : lorsque la subordonnée exprime une condition réelle, le verbe principal est à l’indicatif futur simple : Nous irons faire du camping s’il fait beau samedi prochain.)
     
    1. entre le verbe principal et celui de la phrase subordonnée complément du verbe (ex. : après un verbe principal indiquant une volonté, un souhait ou un sentiment, le verbe de la subordonnée qui suit est au mode subjonctif : Ils veulent que je revienne plus tôt.)
     
1.  Dans le programme de base du 2e cycle, les classes de mots correspondent à la partie Caractéristiques des éléments d’un groupe (p. 45).

Haut de page