This page is not translated in english.

Nearest parent page translated

Intégration linguistique, scolaire et sociale

Imprimer la section

Grammaire de la phrase

Pour développer leurs compétences langagières, les élèves immigrants nouvellement arrivés doivent connaître le fonctionnement de la langue et en découvrir les régularités pour en arriver à la voir comme un système organisé. Ils apprendront graduellement à la maîtriser de façon à communiquer de mieux en mieux à l’oral et à l’écrit. Il est toutefois important de souligner qu’à la fin du programme, ils n’auront pas atteint un niveau de compétence comparable à celui d’un élève essentiellement scolarisé en français au Québec.

C’est par la lecture de textes divers que les élèves pourront observer la structure des phrases, des groupes de mots et des mots et construire leurs connaissances à cet égard. Ils réinvestiront ensuite ces connaissances dans leurs productions à l’oral et à l’écrit1 et s’en serviront tant pour rédiger que pour réviser leurs textes.

Le tableau qui suit présente d’abord des outils d’analyse. On y aborde ensuite des notions liées aux phrases, aux groupes syntaxiques et aux classes de mots.

Grammaire de la phrase

L’élève apprend à le faire avec l’intervention de l’enseignante ou de l’enseignant.

L’élève le fait par lui-même à la fin de l’année scolaire.

 

L’élève réutilise cette connaissance.

Secondaire
1er et 2e cycles
Paliers
  1. Outils d’analyse
1 2 3 4 5
  1. Connaître des manipulations syntaxiques
    1. le remplacement (ex. : pour identifier une classe de mot)
   
    1. l’effacement (ex. : pour identifier le noyau d’un groupe)
     
    1. le déplacement (ex. : pour identifier le complément de phrase)
     
    1. l’addition (ex. : pour transformer une phrase de base en phrase de type interrogatif)
     
  1. Connaître des sortes de phrases
    1. la phrase graphique, pour délimiter la phrase à observer
       
    1. la phrase de base, comme modèle pour comprendre et construire des phrases
     
  1. Phrase de base
1 2 3 4 5
  1. Connaître les caractéristiques d’une phrase de base
    1. elle contient deux constituants obligatoires, soit un sujet suivi d’un prédicat (ex. : Les élèves / regardent un film.)
     
    1. elle contient un ou plusieurs constituants facultatifs, compléments de phrase (ex. : Les élèves / regardent un film / dans l’auditorium de l’école.)
     
    1. elle est de type déclaratif et de forme positive, active, neutre et personnelle
   
  1. Reconnaître la forme que prend le sujet dans une phrase
    1. un groupe nominal minimal (ex. : Les élèves jouent. / Maria chante. / Je parle.)
     
    1. un groupe nominal étendu (ex. : Les nouveaux élèves arrivent. / Mon amie Josée chante. / Les amis de mon cousin rient. / Un chien qui jappe a peur.)
     
    1. un groupe nominal minimal constitué d’un pronom autre que personnel (ex. : Ceux-ci coûtent cher. / Les miens sont partis.)
   
    1. un groupe infinitif (ex. : Parler français est essentiel.)
     
  1. Reconnaître la forme que prend le prédicat dans une phrase : un groupe verbal qui contient le verbe conjugué principal de la phrase (ex. : Mon frère joue au soccer. / Les élèves espèrent qu’ils regarderont un film d’action.)
   
  1. Reconnaître la forme que prend le complément de phrase
    1. un groupe nominal (ex. : Nous partons ce soir.)
     
    1. un groupe adverbial (ex. : Il est arrivé hier.)
     
    1. un groupe prépositionnel (ex. : Il se repose près de la rivière.)
     
    1. une phrase subordonnée introduite par les subordonnants parce que et quand (ex. : Le bébé pleure parce qu’il a faim.)
     
    1. une phrase subordonnée introduite par un subordonnant tel que pendant que, même si, tandis que (ex. : Je travaille pendant qu’il écoute de la musique.)
     
  1. Formuler une phrase de base qui contient
    1. un sujet constitué d’un groupe nominal minimal et un prédicat
     
    1. un sujet constitué d’un groupe nominal étendu et un prédicat
     
    1. un sujet, un prédicat et un ou plusieurs compléments de phrase
   
  1. Phrases transformées
1 2 3 4 5
Transformation par le déplacement du complément de phrase
  1. Reconnaître une phrase transformée par le déplacement du complément de phrase
    1. le complément de phrase placé en tête de phrase et détaché par une virgule (ex. : Tous les matins, mon père promène son chien.)
     
    1. le complément de phrase placé dans la phrase et encadré par des virgules (ex. : Mon père, tous les matins, promène son chien.)
     
  1. Formuler une phrase transformée par le déplacement du complément de phrase en tête de phrase et détaché par une virgule
   
Types de phrases transformées
  1. Reconnaître une phrase de type interrogatif à l’aide de l’une ou l’autre de ses caractéristiques
    1. la présence d’un point d’interrogation à la fin de la phrase
       
    1. la présence du marqueur interrogatif est-ce que au début d’une phrase interrogative totale (ex. : Est-ce qu’il parle français?)
     
    1. la présence d’un mot interrogatif au début d’une phrase interrogative partielle (ex. : Qui parle français?)
     
    1. la présence du sujet pronom personnel après le verbe et d’un trait d’union à l’écrit (ex. : Viens-tu à la maison? Quand viendras-tu à la maison?)
     
  1. Formuler une phrase de type interrogatif
    1. une phrase interrogative totale
     
    1. une phrase interrogative partielle
   
  1. Reconnaître une phrase de type impératif à l’aide de l’une ou l’autre de ses caractéristiques
    1. l’absence d’un sujet (ex. : Ø Viens ici.)
       
    1. la conjugaison du verbe au mode impératif (ex. : Fais tes devoirs.)
     
    1. la présence d’un trait d’union entre le verbe et le pronom complément du verbe qui le suit (ex. : Écris-moi.)
     
  1. Formuler une phrase de type impératif
   
  1. Reconnaître une phrase de type exclamatif à l’aide de l’une ou l’autre de ses caractéristiques
    1. la présence d’un point d’exclamation à la fin de la phrase
       
    1. la présence d’un mot exclamatif au début de la phrase (ex. : Comme cette journée est belle!)
       
  1. Formuler une phrase de type exclamatif
     
Formes de phrases transformées
  1. Reconnaître une phrase de forme négative à l’aide de l’une ou l’autre de ses caractéristiques
    1. la présence de l’adverbe ne (ex. : Il ne connait pas ses voisins.)
       
    1. la présence d’un adverbe, d’un pronom ou d’un déterminant négatif (ex. : Ses amis ne sont pas venus. / Personne n’est venu. / Aucun ami n’est venu.)
   
  1. Formuler une phrase de forme négative
    1. qui contient l’adverbe complexe ne … pas
     
    1. qui contient l’adverbe ne et un adverbe, un pronom ou un déterminant négatif
 
  1. Reconnaître une phrase de forme passive à l’aide d’une de ses caractéristiques
    1. le complément direct du verbe de la phrase de base est placé en position sujet, et le sujet est placé en position de complément du verbe passif (ex. : Marc-André est transporté à l’hôpital par les ambulanciers.)
     
    1. le verbe de la phrase de base est remplacé dans la phrase de forme passive par le verbe être suivi du participe passé du verbe de la phrase de base. (ex. : Marc-André est transporté à l’hôpital par les ambulanciers.)
     
  1. Formuler une phrase de forme passive
   
  1. Reconnaître une phrase de forme emphatique à l’aide d’une de ses caractéristiques 
    1. reprise d’un mot ou d’un groupe de mots détaché par une virgule (ex. : Michel, viens ici! / Michel, lui, n’était pas d’accord.)
     
  1. Formuler une phrase de forme emphatique
   
  1. Phrases à construction particulière
1 2 3 4 5
  1. Reconnaître la caractéristique d’une phrase à présentatif
    1. la présence d’un présentatif en début de phrase (ex. : C’est le nouvel enseignant. / Il y a un match ce soir.)
     
  1. Formuler une phrase à présentatif
     
  1. Reconnaître la caractéristique d’une phrase essentiellement impersonnelle
    1. le pronom il sans référent utilisé comme sujet (ex. : Il est dix heures. / Il neige.)
     
  1. Formuler une phrase essentiellement impersonnelle
     
  1. Reconnaître la caractéristique d’une phrase non verbale
    1. l’absence de verbe conjugué (ex. : Merci beaucoup! / Attention!)
     
  1. Formuler une phrase non verbale
   
  1. Jonction de phrases par la juxtaposition et par la coordination
1 2 3 4 5
  1. Reconnaître la coordination de phrases autonomes à l’intérieur d’une phrase graphique par des coordonnants comme et, ou et mais (ex. : Chloé n’est pas venue à l’école aujourd’hui, mais elle viendra demain.)
     
  1. Formuler un énoncé ou écrire une phrase graphique comportant des phrases autonomes coordonnées
     
  1. Reconnaître la juxtaposition de phrases autonomes à l’intérieur d’une phrase graphique par la virgule, le point-virgule ou le deux-points (ex. : Chloé n’est pas venue à l’école aujourd’hui, elle viendra demain.)
     
  1. Formuler un énoncé ou écrire une phrase graphique comportant des phrases autonomes juxtaposées
     
  1. Groupes syntaxiques
1 2 3 4 5
Éléments d’un groupe syntaxique
  1. Connaître les éléments d’un groupe syntaxique : un noyau obligatoire et une ou des expansions facultatives2
     
Groupe nominal
  1. Reconnaître le noyau d’un groupe nominal
    1. un nom accompagné d’un déterminant ou un nom seul (ex. : un film, Louis)
     
    1. un pronom (ex. : je, elle, cela)
     
  1. Reconnaître une expansion dans un groupe nominal
    1. un groupe adjectival (ex. : un beau vélo)
     
    1. un groupe prépositionnel (ex. : le vélo de mon frère)
     
    1. un groupe nominal (ex. : le centre Bell)
     
    1. une phrase subordonnée relative introduite par le pronom relatif qui ou que (ex. : une boisson qui contient du sucre)
       
    1. une phrase subordonnée relative introduite par le pronom relatif dont ou où (ex. : un endroit où dormir)
   
  1. Utiliser des expansions pour préciser le sens du noyau d’un groupe nominal
    1. un groupe adjectival
     
    1. un groupe nominal
     
    1. un groupe prépositionnel
     
    1. une phrase subordonnée relative introduite par le pronom relatif qui ou que
     
  1. Reconnaître des fonctions d’un groupe nominal
    1. sujet de la phrase (ex. : Cette femme est mexicaine. Les élèves de la classe de Mme Trudeau sont au Biodôme.)
     
    1. complément direct du verbe (ex. : Il construit un bateau. / Il le construit.)
     
    1. complément du nom (ex. : la promenade Champlain)
     
    1. complément de phrase (ex. : Je prends l’autobus tous les jours.)
     
  1. Reconnaître le noyau du groupe nominal comme le donneur d’accord
    1. au déterminant (ex. : une chaise, des pommes)
       
    1. au noyau du groupe adjectival placé avant ou après le nom (ex. : un profond sommeil, une nuit agitée)
     
    1. au noyau du groupe adjectival séparé du nom par un écran (ex. : des souliers vraiment sales)
     
  1. Accorder en genre et en nombre avec le noyau du groupe nominal
    1. le déterminant
     
    1. le noyau du groupe adjectival placé avant ou après le nom
     
    1. le noyau du groupe adjectival séparé du nom par un écran
   
Groupe verbal
  1. Reconnaître le noyau d’un groupe verbal
     
  1. Reconnaître une expansion dans un groupe verbal
    1. un groupe nominal ou un groupe adjectival avec un verbe attributif (ex. : [Denis] est un infirmier. /[Elles] semblent tristes.)
     
    1. un groupe nominal (ex. : [Claude] enlève son manteau.)
     
    1. un groupe prépositionnel (ex. : [Annick] parlera à ses parents.)
     
    1. un groupe infinitif (ex. : [Alexandre] veut partir en vacances.)
     
    1. un pronom de reprise placé avant le verbe (ex. : [Nos parents] nous aiment.)
     
    1. un groupe adverbial (ex. : [J’] habite ici.)
     
    1. une phrase subordonnée complétive introduite par le subordonnant que (ex. : [Elle] dit que tu as raison.)
     
    1. une phrase subordonnée complétive introduite par un mot interrogatif ou la conjonction si (ex. : [Valérie] se demande quand tu viendras. / [Ils] ne savent pas si le concert aura lieu.)
     
  1. Utiliser des expansions pour préciser le sens du noyau d’un groupe verbal
    1. un groupe adjectival
     
    1. un groupe nominal
     
    1. un groupe prépositionnel
     
    1. un groupe infinitif
     
    1. un pronom de reprise
     
    1. un groupe adverbial
     
    1. une phrase subordonnée introduite par le subordonnant que
     
  1. Reconnaître la fonction du groupe verbal : prédicat de la phrase (ex. : Nous formons une équipe unie.)
     
  1. Reconnaître le noyau du groupe verbal comme le receveur d’accord
    1. en nombre et en personne du sujet (ex. : Tu parles.)
     
    1. en genre et en nombre du sujet quand il est conjugué à un temps composé avec l’auxiliaire être (ex. : Elles sont venues.)
     
  1. Accorder en personne et en nombre le noyau du groupe verbal avec le sujet
    1. un groupe nominal minimal (ex. : Tu parles. / Mon frère joue du piano. / Le Canada a gagné des médailles.)
     
    1. plus d’un groupe nominal reliés par un coordonnant ou de pronoms de différentes personnes (ex. : Mon frère et ma sœur étudient à la même école. / Toi et moi fréquentions la même école.)
     
    1. un groupe nominal contenant une ou plusieurs expansions (ex. : Ces belles fraises du Québec poussent dans de grands champs.)
   
  1. Accorder, en genre et en nombre avec le sujet, le participe passé d’un verbe conjugué à un temps composé avec l’auxiliaire être (ex. : Elles sont parties tôt. / Les enfants de ma tante sont allés au zoo.)
   
  1. Reconnaître l’accord en genre et en nombre du participe passé d’un verbe conjugué avec l’auxiliaire avoir à un temps composé avec un pronom de reprise complément direct placé avant le verbe (ex. : Ces lettres, je les ai écrites./ Les lettres que j’ai écrites.)
     
Groupe adjectival
  1. Reconnaître le noyau d’un groupe adjectival
       
  1. Reconnaître une expansion dans un groupe adjectival
    1. un groupe adverbial (ex. : très gentil, le plus gentil, aussi gentil que toi)
     
    1. un groupe prépositionnel (ex. : heureux de te voir, gentil avec elle)
     
    1. une phrase subordonnée complétive (ex. : content que tu sois là)
     
  1. Utiliser des expansions pour préciser le sens du noyau d’un groupe adjectival
    1. un groupe adverbial
     
    1. un groupe prépositionnel
     
  1. Reconnaître la fonction du groupe adjectival
    1. complément du nom (ex. : un objet perdu)
     
    1. attribut du sujet (ex. : Ces chaises sont grises.)
     
Groupe adverbial
  1. Reconnaître le noyau d’un groupe adverbial
     
  1. Reconnaître une expansion dans un groupe adverbial
    1. un groupe adverbial (ex. : très poliment, le plus poliment, aussi poliment que toi)
     
    1. un groupe prépositionnel (ex. : heureusement pour toi)
     
  1. Utiliser des expansions pour préciser le sens du noyau d’un groupe adverbial
    1. un groupe adverbial
     
    1. un groupe prépositionnel
     
  1. Reconnaître la fonction du groupe adverbial
    1. complément de phrase (ex. : Nous aurons congé demain.)
     
    1. modificateur du verbe, de l’adjectif et de l’adverbe (ex. : marche lentement, vraiment facile, nettement mieux)
     
Groupe prépositionnel
  1. Reconnaître qu’un groupe prépositionnel est formé d’une préposition suivie d’une expansion obligatoire (ex. : dans la cour, afin de réussir)
     
  1. Reconnaître une expansion dans un groupe prépositionnel
    1. un groupe nominal (ex. : à Québec)
     
    1. un pronom (ex. : pour lui)
     
    1. un groupe adverbial (ex. : pour toujours)
     
    1. un groupe infinitif (ex. : pour réussir tes études)
     
  1. Utiliser des expansions pour préciser le sens du noyau d’un groupe prépositionnel
    1. un groupe nominal
     
    1. un pronom
     
    1. un groupe adverbial
     
    1. un groupe infinitif
     
  1. Reconnaître la fonction du groupe prépositionnel
    1. complément de phrase (ex. : Ils se parlent devant l’école.)
     
    1. complément indirect du verbe (ex. : Je pense à toi. / Tu lui parles.)
     
    1. complément du nom (ex. : le drapeau du Québec)
     
    1. attribut du sujet (ex. : Nous sommes en retard.)
     
    1. complément de l’adjectif (ex. : bon pour toi)
     
Jonction de groupes de même fonction syntaxique
  1. Reconnaître la juxtaposition et la coordination de groupes syntaxiques de même fonction par une ou des virgules et des coordonnants comme et, ou, mais (ex. : Le Québec, l’Ontario et le Nouveau-Brunswick / performante mais bruyante)
     
  1. Formuler un énoncé ou écrire une phrase graphique comportant des groupes de même fonction syntaxique coordonnés ou juxtaposés
     
  1. Classes de mots
1 2 3 4 5
Mots simples ou composés
  1. Reconnaître la forme simple ou composée d’un mot qui représente une seule unité de sens3 (ex. : sac d’école, rouge, les nôtres, devant, avoir faim)
     
Nom
  1. Reconnaître un nom commun à l’aide de certaines de ses caractéristiques 
    1. il est précédé d’un déterminant (ex. : un cahier, des stylos, deux taille-crayons)
     
    1. il peut être remplacé par un autre nom commun (ex. : un chandail, des jeans, deux ceintures)
     
  1. Reconnaître un nom propre à l’aide de certaines de ses caractéristiques
    1. il a une majuscule initiale (ex. : Un Inuit raconte une légende aux élèves.)
     
    1. il peut être remplacé par un autre nom propre (ex. : Un Sénégalais raconte une légende aux élèves.)
     
  1. Reconnaître des caractéristiques du nom
    1. le genre arbitraire d’un nom qui ne représente pas un être animé (ex. : une chaise, un fauteuil)
     
    1. la variation en genre de certains noms qui représentent un être animé (ex. : un élève / une élève, un Trifluvien / une Trifluvienne)
     
  1. Reconnaître un nom commun non comptable à l’aide de certaines de ses caractéristiques
    1. il est singulier (ex. : du sucre)
     
    1. il est précédé d’un déterminant quantitatif (ex. : une tasse de sucre)
     
  1. Appliquer des règles de formation des noms
    1. règles de formation du pluriel des noms (ex. : ajout d’une lettre à la forme du singulier : un livre / des livres, un tableau / des tableaux; forme invariable : un nez / des nez)
   
    1. règles de la formation du féminin de certains noms désignant un être animé (ex. : ajout d’un -e à la forme masculine : un Québécois / une Québécoise; changement de la terminaison : un infirmier / une infirmière, un chanteur / une chanteuse)
     
Déterminant
  1. Reconnaître un déterminant à l’aide de certaines de ses caractéristiques
    1. il est placé avant un nom (ex. : J’ai gagné la partie.)
     
    1. il est placé avant un nom précédé d’un adjectif (ex. : J’ai gagné la dernière partie.)
     
    1. il peut être remplacé par un autre déterminant (ex. : J’ai gagné cette partie.)
     
  1. Reconnaître les différentes sortes de déterminants et leur valeur sémantique (ex. : déterminant défini, indéfini, possessif, partitif)
 
  1. Reconnaître la forme de certains déterminants qui
    1. varie en genre et en nombre (ex. : le chalet / ma maison / ces chalets)
   
    1. ne varie pas (ex. : plusieurs hommes / plusieurs femmes)
   
    1. ne varie qu’en genre (ex. : aucun travail / aucune leçon)
     
    1. ne varie qu’en nombre (ex. : leur enfant / leurs enfants)
     
    1. varie dans certains contextes syntaxiques (ex. : un déterminant indéfini ou partitif est remplacé par de dans un groupe nominal qui suit une forme négative : Il n’a pas de travail. *Il n‘a pas du travail. / Il n’y a jamais d’enfants. *Il n’y a jamais des enfants.)
     
Verbe
  1. Reconnaître un verbe à l’aide de certaines de ses caractéristiques
    1. il peut être conjugué (ex. : je veux / je voudrai / je voulais / j’ai voulu)
     
    1. il peut être encadré par ne… pas (ex. : Je ne veux pas voir ce film.)
     
    1. il peut être remplacé par un autre verbe (ex. : Je souhaite voir ce film. / Je désire voir ce film.)
     
  1. Reconnaître la variabilité du verbe
    1. personne (ex. : je parle, vous parlez, ils parlent)
     
    1. nombre (ex. : je parle, nous parlons)
     
    1. genre (ex. : Elle est venue.)
     
    1. temps simple et composé (ex. : il parlait, il a parlé)
     
    1. modes personnel et impersonnel (ex. : il parlait, parler)
     
  1. Reconnaître les différentes sortes de verbes
    1. transitif direct et indirect (ex. : Théo aime son amie. Théo parle à son amie.)
     
    1. attributif (ex. : Ce nouvel élève est sympathique.)
     
    1. auxiliaire (ex. : Vous avez lu un roman. / Ils sont partis tôt.)
     
    1. intransitif (ex. : Le chat dort Ø.)
     
    1. impersonnel (ex. : Il faut que tu parles à ton amie.)
     
    1. pronominal (ex. : L’enfant s’endort.)
     
    1. semi-auxiliaire (ex. : L’autobus va partir. / Max est en train d’étudier.)
     
  1. Reconnaître les deux parties d’un verbe
    1. le radical, qui donne le sens du verbe (ex. : aim-er)
     
    1. la terminaison, qui indique la personne, le nombre, le temps, le mode du verbe (ex. : aim-ons, aim-ais, aim-er)
     
  1. Reconnaître le radical ou les radicaux d’un verbe selon la personne, le temps ou le mode (ex. : aim- pour le verbe aimer; doi-, dev-, doiv- et d- pour le verbe devoir)
 
  1. Connaître les deux types de conjugaison des verbes
    1. 1er type de conjugaison : les verbes dont l’infinitif se termine en -er4
      1. radical généralement constant dans toutes les conjugaisons5
     
      1. terminaison en -e, -es et -e au singulier de l’indicatif présent
     
      1. terminaison du participe passé en [e] à l'oral, transcrite par é
     
      1. terminaison précédée d’un e à l’indicatif futur simple et conditionnel présent
     
    1. 2e type de conjugaison : la plupart des autres verbes6
      1. généralement plus d’un radical7
     
      1. terminaison -s, -s et -t au singulier de l’indicatif présent8
     
      1. terminaison du participe passé en [i] à l'oral, transcrite par i, is, it ou terminaison en [y] à l'oral, transcrite par u ou û
     
  1. Mémoriser des terminaisons verbales associées à des temps simples de conjugaison
    1. indicatif présent 
   
    1. impératif présent
   
    1. indicatif imparfait
     
    1. participe passé
     
    1. indicatif futur simple
     
    1. indicatif conditionnel présent
     
  1. Reconnaître des terminaisons verbales associées à des temps simples de conjugaison
    1. a. subjonctif présent
     
    1. b. passé simple
     
  1. Reconnaître les éléments qui forment un verbe conjugué à un temps composé : l’auxiliaire de conjugaison avoir ou être et le participe passé, qui donne le sens du verbe
     
  1. Connaître des verbes conjugués avec l’auxiliaire être à un temps composé
    1. verbes dénotant un changement d’état (ex. : naître, mourir)
     
    1. verbes indiquant un mouvement (ex. : entrer, sortir, partir, arriver)
     
    1. les verbes pronominaux (ex. : se lever, se souvenir)
     
  1. Reconnaître la valeur exprimée par
    1. le temps du verbe (ex. : le passé composé marque l’aspect accompli du verbe)
   
    1. le mode du verbe (ex. : le mode impératif exprime un ordre, un conseil)
   
  1. Reconnaître la valeur sémantique exprimée par un verbe (ex. : une action, un mouvement, un état, un sentiment, une volonté, un acte de parole)
 
  1. Observer l’incidence du sens du verbe sur les temps et les modes de la phrase (ex. : après un verbe indiquant une volonté, un souhait ou un sentiment, le verbe de la subordonnée qui suit est au mode subjonctif : Je veux que tu fasses ce travail. / J’aimerais que tu viennes chez moi ce soir.)
   
Pronom
  1. Reconnaître un pronom de reprise à l’aide de l’une ou l’autre de ses caractéristiques
    1. il a un antécédent clairement exprimé dans le contexte (ex. : Mon amie arrive de voyage demain. J’irai la chercher à l’aéroport.)
     
    1. il peut être remplacé par un autre pronom (ex. : Je le donne. / J’en donne)
     
  1. Reconnaître un pronom nominal à l’aide de l’une ou l’autre de ses caractéristiques
    1. il n’a pas d’antécédent clairement exprimé dans le contexte (ex. : J’aime le chocolat. / Tout va bien.)
   
    1. il peut être remplacé par un autre pronom (ex. : Tu aimes le chocolat.)
   
  1. Reconnaître des sortes de pronoms (ex. : personnel, possessif, relatif, démonstratif, indéfini)
 
  1. Reconnaître la forme de certains pronoms qui
    1. varie en personne (ex. : je, tu, il)
     
    1. varie en genre et en nombre (ex. : il, ils, le mien, la mienne)
 
    1. ne varie pas (ex. : personne)
   
    1. ne varie qu’en genre (ex. : aucun, aucune)
     
    1. ne varie qu’en nombre (ex. : lui, leur)
     
Adjectif
  1. Reconnaître un adjectif qualifiant à l’aide de l’une ou l’autre de ses caractéristiques
    1. il peut être placé avant ou après un nom dans un groupe nominal (ex. : une magnifique robe / une robe magnifique)
     
    1. il peut être placé après un verbe attributif (ex. : Elle est gentille.)
     
    1. il peut être effacé dans un groupe nominal (ex. : la belle table)
     
    1. il peut être remplacé par un autre adjectif (ex. : la petite table)
     
    1. il peut être précisé par une expansion (ex. : très gentille / facile à faire)
   
  1. Reconnaître un adjectif classifiant à l’aide de l’une ou l’autre de ses caractéristiques
    1. il est placé après un nom dans un groupe nominal (ex. : la table carrée)
     
    1. il peut être effacé dans un groupe nominal (ex. : la table carrée)
     
    1. il peut être remplacé par un autre adjectif (ex. : la table rectangulaire)
     
  1. Appliquer
    1. des règles de formation du féminin des adjectifs (ex. : ajout d’un -e à la forme du masculin : gris / grise ; changement de terminaison : ancien / ancienne, nouveau / nouvelle)
     
    1. des règles de formation du pluriel des adjectifs (ex. : ajout d’une lettre à la forme du singulier : vert / verts, nouveau / nouveaux; forme invariable : joyeux / joyeux)
     
  1. Observer l’incidence du sens de l’adjectif qualifiant sur les temps et les modes de la phrase (ex. : le verbe de la subordonnée complétive est au mode subjonctif : Je suis heureux que tu viennes au cinéma avec moi. / Il est nécessaire que tu finisses le projet.)
     
Adverbe
  1. Reconnaître un adverbe à l’aide de certaines de ses caractéristiques
    1. il peut généralement être effacé (ex. : Elle court vite. / Elle est extrêmement gentille.)
     
    1. il peut être remplacé par un autre adverbe (ex. : Elle court lentement. / Elle est très gentille.)
     
  1. Reconnaître l’invariabilité de l’adverbe
       
  1. Reconnaître la valeur sémantique exprimée par un adverbe (ex. : la manière, le temps, le degré, la succession)
     
  1. Reconnaître le rôle de marqueur de type interrogatif ou exclamatif d’un adverbe (ex. : Pourquoi part-il? / Comme il est tard!)
     
Préposition
  1. Reconnaître une préposition à l’aide de certaines de ses caractéristiques
    1. elle ne peut pas être effacée (ex. : Je suis dans la classe. *Je suis la classe.)
     
    1. elle doit être suivie d’une expansion (ex. : Je vais à la bibliothèque. *Je vais à)
     
  1. Reconnaître l’invariabilité de la préposition
       
  1. Reconnaître une préposition dont
    1. le sens est stable (ex. : sans exprime toujours la négation; malgré, l’opposition)
     
    1. le sens varie selon le contexte (ex. : à exprime le lieu, le temps, la manière : à Québec, à huit heures, à pied)
   
Conjonction
  1. Reconnaître une conjonction de coordination à l’aide de certaines de ses caractéristiques
    1. elle est placée entre deux groupes de même fonction syntaxique (ex. : entre deux groupes nominaux qui sont le sujet de la phrase : Mon frère et ma sœur habitent chez ma tante.)
     
    1. elle est placée entre des phrases autonomes (ex. : Tu peux prendre la voiture, mais tu dois être prudent.)
     
  1. Reconnaître le rôle de la conjonction de coordination : assurer la jonction de groupes syntaxiques ou de phrases de même fonction syntaxique
     
  1. Reconnaître la valeur sémantique de la conjonction de coordination : (ex. : l’alternative : J’irai au cinéma ou je prendrai un film à la bibliothèque. / l’addition : mon père et ma mère)
     
  1. Reconnaître l’invariabilité de la conjonction de coordination
       
  1. Reconnaître une conjonction de subordination à l’aide de certaines de ses caractéristiques
    1. elle est placée au début d’une phrase subordonnée qui est complément de phrase (ex. : Je partirai quand le jour se lèvera.)
   
    1. elle est placée au début d’une phrase subordonnée complétive (ex. : Il faut que nous partions. / Je suis content que tu sois là. )
     
  1. Reconnaître le rôle de la conjonction de subordination : assurer l’enchâssement
    1. d’une phrase subordonnée complément de phrase dans une phrase autonome
     
    1. d’une phrase subordonnée complétive dans un groupe
     
  1. Reconnaître la valeur sémantique de la conjonction de subordination qui introduit un complément de phrase (ex. : le temps : Je partirai quand le jour se lèvera ; la cause : Il n’est pas venu parce qu’il est malade.)
   
  1. Observer l’incidence du sens de la conjonction de subordination sur les temps et les modes de la phrase (ex. : le verbe de la subordonnée complément de phrase qui suit une conjonction de subordination indiquant le but est au mode subjonctif : Marie parle fort pour que nous la remarquions.)
   
  1. Reconnaître l’invariabilité de la conjonction de subordination
       
1.  Bien que faisant surtout référence à l’écrit, les notions abordées dans cette section s’appliquent à l’oral également. L’apprentissage de particularités de la syntaxe à l’oral, dont par exemple l’absence du ne dans un énoncé de forme négative, est cependant essentiel.
2.  Les expansions sont toutefois toujours obligatoires dans le groupe prépositionnel et le sont parfois dans le groupe verbal.
3.  Seule la conjonction de coordination est toujours simple.
4.  Sauf le verbe aller.
5.  La variabilité du radical de certains verbes permet de traduire un changement dans la prononciation (ex. : achet-er / achèt-e ou pel-er / pèl-e) ou de reproduire correctement un phonème (mang-er / mange-ons ou rinc-er / rinç-ons).
6.  À cause de leurs formes irrégulières, ces verbes fréquents doivent faire l’objet d’une mémorisation particulière : avoir, être, aller et faire.
7.  Certains de ces verbes ont un seul radical (ex. : accueillir, attendre).
8.  Certains de ces verbes ont une terminaison -e, -es, -e (ex. : accueillir, ouvrir, offrir).

Haut de page