This page is not translated in english.

Nearest parent page translated

Français, langue d’enseignement

Imprimer la section

Première partie : les modes de discours

7. La poésie

Du primaire à la fin du secondaire

Au primaire comme au secondaire, le but de la pratique de la poésie n’est pas de classer les textes poétiques selon certaines caractéristiques, mais plutôt de sensibiliser les élèves au langage poétique qui leur permettra peu à peu d’interpréter et d’apprécier des poèmes et d’y réagir. 

Au primaire, les élèves ont lu, écouté ou récité des poèmes pour éprouver le plaisir des jeux de mots et des sonorités, dans une approche sensorielle et ludique.

Au 1er cycle du secondaire, l’élève explore avec l’enseignante ou l’enseignant de courts poèmes de formes variées, certains soutenus par la description ou la narration, et observe des procédés d’écriture (par exemple, création de mots nouveaux, emploi d’images, construction picturale du poème) pour continuer de prendre plaisir au jeu du langage et pour se construire de nouveaux repères culturels.  

Au 2e cycle, soutenu par l’enseignante ou l’enseignant, l’élève entre plus profondément dans des univers poétiques révélateurs d’une façon personnelle de voir, de sentir et de dire le monde, qu’ils soient l’œuvre de poètes d’ici ou d’ailleurs. En 3e secondaire, il aborde la poésie lyrique sous diverses formes (poèmes ou chansons). En 4e et en 5e secondaire s’ajoutent des œuvres poétiques qui traduisent un engagement, une prise de position. En 5e secondaire, il écoute, de plus, des poètes parler de leur rapport à la parole, à la langue et à la culture.

Les familles de situations

Les textes de genre poétique renvoient aux familles de situations  liées à la création.

Au 1er cycle :

  • Lecture : Découvrir des univers littéraires en explorant des textes narratifs et poétiques (p. 98,102);
    Se construire des repères culturels en établissant des liens entre des œuvres littéraires (p. 99, 102)
  • Écriture : Expérimenter divers procédés d’écriture en élaborant des textes inspirés de repères culturels (p. 110, 112)

Au 2e cycle :

  • Lecture : Découvrir des univers littéraires en explorant des textes de genres narratif, dramatique et poétique (p. 33-34)
  • Écriture : Créer en élaborant des textes «littéraires» (p. 55-56)
  • Communication orale : Découvrir des œuvres de création en ayant recours à l’écoute (p. 79‑80)

Le tableau des textes de genre poétique

Le tableau ci-dessous présente des exemples de textes de genre poétique retenus pour chacune des classes du secondaire. Ils organisent, à chaque année, le travail d’appropriation par les élèves des contenus, des notions et des procédés en lien avec la poésie.

Variété des textes de genre poétique

  Lecture Écriture Communication orale
1er cycle 1re secondaire
  • Poème ludique et poème ayant une trame descriptive ou narrative (ex. : Le ciel de mon cœur, Jacques Charpentreau)
1re secondaire
  • Jeux poétiques sur les mots, sur les sons, sur les formes
    (ex. : cadavre exquis, définition fantaisiste, poème qui utilise une structure répétitive)
1re et 2e secondaire
  • Écoute d’un poème ludique ou d’un poème ayant une trame descriptive ou narrative
    (ex. : Comptine en mode zen, Gilles Vigneault)

« Voilà ma boîte à jouets
Pleine de mots pour faire de merveilleux enlacements
Les allier séparer marier
Déroulements tantôt de danse
Et tout à l’heure le clair éclat du rire qu’on croyait perdu »

St-Denys Garneau

2e secondaire 
  • Poème ayant une trame descriptive (ex. : Devant deux portraits de ma mère, Émile Nelligan) ou narrative (ex. : L’heure du crime, Maurice Carême) ou Fable (ex. : Les deux pigeons, Jean de La Fontaine)
2e secondaire
  • Poème original ou transformé à partir de procédés imposés ou choisis
2e cycle 3e secondaire
  • Poème lyrique
    (ex. : Haïr est si facile,Valérie Lagrange; Souvenir de deux roses, Alfred Des Rochers; Sensation, Rimbaud; Voyage autour de mon lit, Elise Turcotte)
3e secondaire
  • Poème original ou transformé ou chanson qui évoque des sentiments,  des émotions, un état d’âme ou une atmosphère
3e secondaire
  • Écoute d’un poème ou d’une chanson lyrique
    (ex. : T’es belle, Jean-Pierre Ferland, Tu m'aimes-tu, Richard Desjardins)
4e secondaire
  • Poème lyrique et poème engagé
    (ex. : Le soir, Anne Hébert; Bulletin de nouvelles, Michèle Lalonde; Alphabétisation, Rachid Boudjedra)
4e secondaire
  • Poème engagé

« Le verbe faire est un verbe qui se perd.
L’inaction est une aire de repos où plus d’un se perd
[...]
Mon frère, langage-toi et constate que le verbe faire est un verbe qui se perd
et LANGAGE-TOI »

Loco Locass

4e secondaire
  • Écoute d’un poème, d’une chanson engagée ou d’un slam
    (ex. : Zap, Queen Ka)
5e secondaire
  • Poème classique ou moderne, lien avec culture et société
    (ex. : Speak What, Marcone Micone, Speak White, Michèle Lalonde)
5e secondaire

Écoute d’un poème ou d’une chanson, lien avec culture et société
(ex. : Le déni de l’évidence, Mes Aïeux; Il me reste un pays, Gilles Vigneault; L’alouette en colère, Félix Leclerc; L’homme rapaillé, Gaston Miron)

Les contenus d’apprentissage liés au texte de genre poétique

L’élève apprend à le faire avec l’intervention de l’enseignante ou de l’enseignant.

L’élève le fait par lui-même à la fin de l’année scolaire.

 

L’élève réutilise cette connaissance.

L : Lecture    É : Écriture    O : Communication orale

mot en petites capitales : Consultation requise de la section Ressources de la langue.

(P1; P2) : Référence au programme du 1er et du 2e cycle : lecture; écriture; communication orale; notions et concepts.

Secondaire
1er
cycle
2e
cycle
  1. Situation de communication
    (P1 : 103, 113, 124)   (P2 : 43, 64, 89)
1re 2e 3e 4e 5e
  • 1.1.    En lecture et en écoute (réception)
    Analyser la situation et en tenir compte
    1. Identifier l’auteur
      1. son identité, son appartenance géographique, son époque, sa notoriété : auteur reconnu (classique), connu ou inconnu

LO

LO
     
    1. Se situer en tant que lecteur ou qu’auditeur de texte littéraire 
      1. ses caractéristiques : ses champs d’intérêt, la familiarité avec la poésie, son intérêt pour le langage imagé

LO

LO
     
      1. son intention : lire ou écouter pour se laisser émouvoir, découvrir un univers poétique, apprécier des manières particulières de désigner ou d’évoquer des réalités, développer sa sensibilité esthétique et sa connaissance de la poésie

LO

LO
     
  • 1.2.    En production écrite et orale
    Analyser la situation et en tenir compte
     
    1. Se situer comme auteur
      1. ses caractéristiques : ses champs d’intérêt, ses capacités langagières, ses repères culturels, dont la connaissance de procédés d’écriture et de textes de genre poétique

É

É

É
   
      1. son intention :
        • expérimenter des jeux poétiques

É

É
     
        • exprimer ses sentiments, ses émotions, sa perception de la réalité dans une langue imagée
 
É

É
   
        • traduire son imaginaire, ses émotions, ses opinions en utilisant la langue de façon imagée
     
É
 
    1. Identifier le destinataire
   
É

É
 
  • 1.3.   Prendre en considération le contexte de réception et de production
    1. Tenir compte du contexte de production du poème
      1. la date de production ou de publication, l’édition, le lieu

L

L
     
      1. le contexte historique ou socioculturel de production de l’œuvre (liens avec d’autres œuvres littéraires et picturales)
     
L

L
    1. Tenir compte des exigences et des conditions de réalisation de la tâche (respect de l’ambiance, genre de texte, sources d’inspiration, contraintes d’écriture) et de ses besoins (recours à des dictionnaires de rimes, de synonymes)   

LÉO

LÉO

LÉO
   
  1. Organisation d’un genre poétique
    (P1 : 104-105, 114-117)   (P2 : 46-51, 65-67, 99-100, 156-157)
1re 2e 3e 4e 5e
  • 2.1.   Découvrir le langage poétique  
    1. Reconnaître les ressources linguistiques qui désignent ou qui évoquent les éléments d’un univers poétique
      1. le choix de mots usuels, recherchés ou évocateurs

LO

LO

LO
   
      1. l’invention de mots (ex. : mots valises)

LO
       
      1. l’association de mots qui créent
        • des images 
        • comparaison, métaphore

LO

LO
     
        • contraste et antithèse, personnification
   
LO

LO
 
        • métonymie
     
LO

LO
        • des symboles
       
LO
        • des jeux de sonorité (ex. : rime, allitération)

LO

LO
     
      1. le jeu sur les divers sens des mots : la polysémie, la connotation
   
LO

LO
 
      1. l’agencement de mots
        • l’utilisation de phrases présentant des écarts avec la norme

LO

LO

LO
   
        • la place des mots : l’inversion

LO

LO
     
        • la répétition de mots, de groupes de mots, de structures

LO

LO
     
      1. la ponctuation
   
LO

LO
 
    1. Reconnaître les ressources qui créent le rythme et la sonorité du poème
      1. les vers
        • rimés ou non
 
LO
     
        • rimés à la fin de deux ou plusieurs vers
   
LO

LO
 
        • réguliers (même nombre de pieds) ou libres
     
LO

LO
      1. les répétitions de sons, de mots, de structures

LO

LO
     
      1. la musicalité des mots (ex. : sons durs, doux)
   
LO
   
      1. la syntaxe et la ponctuation (ex. : le détachement, la ponctuation expressive, l’absence de ponctuation, la transgression des règles de ponctuation)
     
LO

LO
    1. Reconnaître la structure du poème
      1. le vers et la strophe en comparaison avec la phrase et le paragraphe

LO
       
      1. le découpage : strophes, couplets, refrains

L

L

LO
   
      1. la forme fixe ou libre
   
LO

LO
 
      1. la disposition graphique
        • régulière : le titre, les blancs dans le texte, la typographie

LO

LO
     
        • particulière (ex. : le mot dessiné, le calligramme) et son lien avec le sens général du poème
 
LO

LO
   
        • l’enjambement, le rejet et le lien avec le sens
       
LO
      1. la reprise de particularités lexicales, linguistiques ou stylistiques

LO

LO

LO
   
      1. l’insertion d’une séquence descriptive ou narrative

LO

LO
     
  • 2.2.   Comprendre et interpréter des univers poétiques et y réagir  
    1. reconnaître les éléments de l’univers (ex. : objet, lieu, personne, sentiment, atmosphère) et ce qui en est dit par la désignation ou l’évocation

LO

LO

LO
   
      1. les éléments qui traduisent une prise de position ou un engagement
     
LO

LO
    1. Mettre en relation les éléments de l’univers pour créer des réseaux de sens en s’appuyant sur  les éléments suivants :    

LO

LO

LO
   
      1. les champs lexicaux

LO

LO

LO
   
      1. le titre

LO

LO

LO
   
      1. les procédés poétiques utilisés par le poète (le langage poétique)
        • le choix des mots et leurs agencements, la structure, le rythme et la sonorité du poème (voir 2.1)

LO

LO

LO

LO

LO
        • les marques ou l’absence de marques énonciatives qui désignent l’énonciateur ou le rapport entre l’énonciateur et le destinataire et le lecteur-auditeur
   
LO

LO
 
        • les marques du rapport d’engagement ou de distanciation de l’énonciateur avec le thème ou les valeurs (ex. : vocabulaire, variété de langue, ton)
     
LO

LO
    1. Comparer les réseaux de sens établis avec ceux des autres lecteurs pour interpréter le poème (ex. : découverte d’éléments symboliques), découvrir la pluralité de sens et d’effets ressentis

LO

LO

LO
   
    1. Découvrir la vision du monde du poète (ex. : l’émotion qui l’habite, le regard qu’il porte sur ce qu’il décrit ou raconte)
   
LO

LO

LO
    1. Apprécier l’intérêt ou la pertinence des procédés retenus par le poète pour servir le thème de l’œuvre et son sens général
 
LO

LO

LO

LO
  • 2.3.   Exploiter des éléments du langage poétique en créant un texte inspiré ou non de modèles  
    1. Cerner les éléments d’un univers
      1. élaboration d’un champ lexical

É

É

É

É
 
    1. Utiliser des procédés lexicaux (ex. : création de mots, variété de langue adaptée à l’univers créé), syntaxiques (ex. : inversion d’un groupe de mots) et stylistiques (ex. : répétition d’une structure, métaphore) pour désigner et évoquer les éléments

É

É

É

É
 
    1. Choisir de se manifester ou non comme énonciateur en privilégiant certains moyens : un ton, une écriture à la première ou à la troisième personne, des choix lexicaux ou autres qui font transparaitre son rapport au thème ou aux valeurs
   
É

É

É
    1. Ordonner et agencer les éléments de manière à structurer le texte et à créer un rythme (voir Cohérence ci-dessous)

É

É

É

É
 
    1. Donner un titre évocateur adapté au thème et à l’univers

É

É

É

É
 
  1. Cohérence et organisation du texte poétique
1re 2e 3e 4e 5e
  • 3.1.   Reconnaître ou assurer la cohérence du texte poétique par les moyens suivants 
    1. Les procédés de reprise (ex. répétition de mots ou de structures)

LÉO

LÉO

LÉO
   
    1. La progression thématique par les champs lexicaux, l’association d’éléments et les figures de style
   


L
    1. La non-contradiction
      1. entre les différents éléments de l’univers poétique
 
     
      1. entre le titre, le thème et l’univers
   
   
    1. Les marques d’organisation selon l’effet recherché
      1. le titre
 
     
      1. le découpage (strophe, refrain, etc.) et les procédés qui structurent le texte et marquent le rythme (voir 2.1)

É

É



L
      1. la forme fixe ou libre
   


L
      1. les organisateurs (ex. : répétition de mots, développement de champs lexicaux)
 
     
  • 3.2.   Reconnaître ou assurer l’organisation du texte poétique par des moyens graphiques 
    1. La disposition graphique et les formes visuelles particulières

LO



 
    1. La mise en évidence de certains mots
   

 

Haut de page