This page is not translated in english.

Nearest parent page translated

Français, langue d’enseignement

Imprimer la section

Première partie : les modes de discours

1. La description dans les textes écrits et oraux

Du primaire à la fin du secondaire

Au primaire, l’élève a lu et écrit des textes courants variés dont la structure est descriptive, et cela, à diverses fins et dans plusieurs disciplines. Au cours de ses lectures, il s’est familiarisé avec certains genres de textes (par exemple, recette, fiche descriptive, compte rendu d’observation en sciences) et en a dégagé quelques traits caractéristiques. En écriture, il s’est appuyé sur la structure et le découpage de textes lus pour développer divers aspects autour d’un sujet connu.

Au secondaire, l’élève est amené à approfondir le concept de description; celle-ci est définie comme l’action de présenter le « quoi » ou le « comment » d’un élément du monde réel ou de mondes imaginaires dans une séquence qui consiste à énumérer les aspects et les sous‑aspects d’un sujet sans que soient établis des liens de causalité.

La diversité des genres de textes

Au 1er cycle, par diverses activités d’enseignement et d’apprentissage, l’élève accroît ses compétences à lire, à écouter, à écrire et à produire oralement différents genres de textes : les uns dans lesquels la séquence descriptive constitue l’essentiel du texte comme dans la capsule d’information ou le compte rendu d’évènement; les autres, notamment des justifications et des narrations, dans lesquels la séquence descriptive se réalise partiellement (absence de titre ou présentation d’un seul aspect).

Au 2e cycle, l’élève élargit ses compétences en reconnaissant et en utilisant la séquence descriptive à diverses fins, par exemple, situer le contexte d’un problème ou d’une controverse dans l’explication et l’argumentation; créer une atmosphère, produire un effet (par exemple, ralentir le rythme pour accroître le suspense), etc., dans la narration.

Les familles de situations

Les genres de textes descriptifs renvoient aux familles de situations  liées  à l’information.

Au 1er cycle :

  • Lecture : S’informer en ayant recours à des textes courants (p. 98, 102)
  • Écriture : Informer en élaborant des descriptions (p. 109, 112)
  • Communication orale : S’informer en ayant recours à l’écoute (p. 120, 123); Informer en prenant la parole individuellement (p. 121, 123)

Au 2e cycle :

  • Lecture : S’informer en ayant recours à une variété de textes courants et de médias (p. 33-34)
  • Écriture : Informer en élaborant des descriptions et des explications (p. 55-56)
  • Communication orale : S’informer en ayant recours à l’écoute individuellement et en interaction (p. 79-80); Informer en ayant recours à la prise de parole individuellement et en interaction (p. 79-80)

Le tableau des genres de textes descriptifs

Le tableau ci-dessous présente les genres sélectionnés pour organiser, à chaque année du secondaire, le travail d’appropriation par les élèves des contenus, des notions, des procédés et des stratégies qui se rapportent à la description. L’enseignant peut choisir d’autres genres qui permettraient de répondre aux exigences des contenus de la progression.

Les genres descriptifs

  Lecture Écriture Communication orale
1er cycle 1re secondaire
  • Article de revue ou article sur le web
  • Capsule d’information1
  • Consigne ou procédure
  • Quatrième de couverture2 (voir Justification)
1re secondaire
  • Capsule d’information (lieu touristique ou non et itinéraire, paysage, territoire)
  • Pastiche d’une description4 de lieu dans un récit (voir Narration)
  • Quatrième de couverture : bref résumé et commentaire appréciatif (voir Justification)
1re secondaire
  • Écoute d’un documentaire
2e secondaire 
  • Article de dictionnaire
  • Appréciation critique3 d’une œuvre littéraire (voir Justification)
  • Biographie
  • Compte  rendu d’un évènement culturel, social ou sportif
2e secondaire
  • Appréciation critique d’une œuvre littéraire : résumé de l'intrigue et justification de l’appréciation du livre
    (voir Justification)
  • Compte rendu d’un évènement
2e secondaire
  • Production d’une entrevue (jeu de rôle ou entrevue réelle) dans le but de faire connaître un auteur, une personnalité, un évènement
2e cycle 3e secondaire
  • Article de vulgarisation qui vise à faire comprendre un fait, une situation, un phénomène (voir Explication)
  • Chapitre d’un manuel de sciences et technologie ou de sciences humaines (voir Explication)
3e secondaire
  • Article de vulgarisation qui vise à faire comprendre un fait, une situation, un phénomène (voir Explication)
  • Résumé d’un article de journal ou d'un autre média (texte intégral ou extrait)   
3e secondaire
4e secondaire
  • Texte d’analyse de journal ou d’un autre média (voir Explication)
4e secondaire
  • Résumé d’un texte d’analyse, d’un texte d’opinion argumentée
    (texte intégral ou extrait)
4e secondaire
5e secondaire 5e secondaire
  • Capsule d’information sur la langue ou sur la culture francophone
5e secondaire
  • Écoute d’un reportage (voir Explication et Argumentation)

Les contenus d’apprentissage liés à la description

L’élève apprend à le faire avec l’intervention de l’enseignante ou de l’enseignant.

L’élève le fait par lui-même à la fin de l’année scolaire.

 

L’élève réutilise cette connaissance.

L : Lecture    É : Écriture    O : Communication orale

mot en petites capitales : Consultation requise de la section Ressources de la langue.

(P1; P2) : Référence au programme du 1er et du 2e cycle : lecture; écriture; communication orale; notions et concepts.

Secondaire
1er
cycle
2e
cycle
  1. Situation de communication
    (P1 : 103, 113, 124, 126, 130, 142)   (P2 : 43, 46, 50, 64, 67, 89-90, 92-94, 97, 110-111)
1re 2e 3e 4e 5e
  • 1.1.    En lecture et en écoute (réception)
    Analyser la situation et en tenir compte
    1. Identifier l’énonciateur
      1. ses caractéristiques : sa renommée, sa connaissance du sujet

LO

LO
     
      1. son point de vue : neutre (ex. : article de dictionnaire), plutôt neutre (ex. : article de revue, compte rendu d’évènement, documentaire) ou plutôt subjectif (ex. : compte rendu d’un évènement, note critique, description d’un personnage)

LO

LO
     
    1. Observer l’absence de marques énonciatives ou, s’il y a lieu, repérer les marques énonciatives qui désignent l’énonciateur modaliser 1.1

LO

LO
     
    1. Se situer comme destinataire
      1. sa connaissance du sujet

LO

LO
     
      1. son intention : se représenter un élément du monde réel ou imaginaire pour apprendre, utiliser l’information dans des productions, prendre plaisir à lire, etc.

LO

LO
     
      1. utilisation de moyens pour manifester, verbalement ou non, son intérêt, sa compréhension : des phrases interrogatives, exclamatives, des gestes, le regard, etc.
 
O
     
  • 1.2.    En production écrite et orale
    Analyser la situation et en tenir compte
     
    1. Se situer comme énonciateur
      1. ses connaissances, ses champs d’intérêt, ses goûts

É

ÉO
     
      1. son intention
        • décrire pour faire connaître (ex. : article de revue, capsule d’information, compte rendu d’évènement, résumé); point de vue plutôt neutre

É

ÉO

É

É
 
        • décrire pour inciter à agir ( ex. : entrevue,  note critique, quatrième de couverture); point de vue plutôt expressif ou subjectif

É

ÉO
     
        • décrire pour faire comprendre (ex. : article de vulgarisation scientifique, contexte  de la controverse); point de vue plutôt neutre
   
É

É
 
        • décrire pour créer des éléments d’un univers (lieu, personnage de récit); point de vue plutôt expressif ou subjectif

É

É

É
   
    1. Prendre en compte son destinataire et les caractéristiques de ce dernier : son âge, son sexe, son statut social, sa connaissance du sujet, ses goûts

É

ÉO
     
    1. Indiquer ou non, par des marques énonciatives, la présence de l’énonciateur et du destinataire modaliser 1

É

ÉO
     
  • 1.3.   Prendre en considération le contexte de réception et de production
    1. Tenir compte du contexte de production de la description : date, lieu, support (ex. : Internet, journal, livre, revue, télévision)

LÉO

LÉO
     
    1. Tenir compte des conditions de réalisation de la tâche (ex. : annotation de textes, prise de notes, temps alloué)

LÉO

LÉO
     
    1. Évaluer la crédibilité des sources écrites, sonores et visuelles selon leur origine (type de document, auteur connu ou non, fiable ou non, contenu vérifiable ou non) 

LO

LÉO

   
  1. Organisation d’un genre descriptif : façon dont se réalise la séquence descriptive  
    (P1 : 104-106, 114-116, 126-127)   (P2 : 46-48, 65-66, 69-71, 90-91, 96-97, 119)
1re 2e 3e 4e 5e
  • 2.1.   Comprendre ou donner un titre neutre ou évocateur indiquant le sujet

LÉO

LÉO
     
  • 2.2.   Identifier ou introduire le sujet de la description

LÉO

LÉO
     
    1. Observer ou ajouter, s’il y a lieu, une phrase qui suscite l’attention

LÉO

LÉO
     
    1. Observer ou ajouter, s’il y a lieu, une formule qui établit le contact

O

O
     
  • 2.3.    Reconnaître ou développer les aspects et les sous-aspects du sujet en utilisant ses connaissances et sa documentation
    1. Identifier  les aspects décrits ou présenter les aspects appropriés selon différents plans
      1. un plan thématique : agencement ordonné d’aspects et de sous-aspects du sujet (parties ou composantes, propriétés, qualités)

LÉO

LÉO
     
      1. un plan temporel : les différents aspects sont des étapes ou des phases présentées selon leur déroulement dans le temps
 
LÉO
     
      1. un plan spatial : les aspects organisés dans l’espace sont présentés selon des repères géographiques, selon un axe vertical ou horizontal, de l’intérieur vers l’extérieur, etc.

LÉO
       
    1. Identifier les aspects et les sous-aspects décrits ou les développer avec précision, de manière sommaire ou détaillée, en ayant recours aux moyens suivants :
      1. les procédés descriptifs
        • l’énumération des aspects

LÉO

LÉO
     
        • la caractérisation  

LÉO

LÉO
     
        • la situation dans l’espace    

LÉO
       
        • la situation dans le temps
 
LÉO
     
      1. les moyens linguistiques
        • le champ lexical lié au sujet

LÉO

LÉO
     
        • la précision du vocabulaire nommer-caractériser 1.2; 3.1; 8

LÉO

LÉO
     
        • le lexique pour situer dans l’espace
        •  le nom propre ou commun de lieu pour localiser (ex. : il est parti pour New York; l’édifice Marie-Guyart)

       
        • les verbes qui situent ou  expriment un mouvement dans l’espace (ex. :  grimper, jouxter, longer, monter, s’élever, se trouver)

       
        • les adverbes qui situent (ex. : en arrière, très loin) ou qui peuvent faire référence au lieu de l’énonciation (ex. : ici, là)

       
        • les prépositions qui désignent l’emplacement (ex. : au premier plan, entre), l’orientation (ex. : au sud de), l’éloignement ou la proximité (ex. : près de), la distance (ex. : à des années-lumière)

       
        • la dérivation lexicale : les préfixes qui marquent une position ou un mouvement dans l’espace [ex. : en, em (dans), ante, pré (avant), post (après), rétro (en arrière), trans (à travers)]

       
        • les groupes de mots qui expriment le temps et la phrase subordonnée à valeur temporelle situer dans le temps 1; 2.3

       
        • les expansions dans le GN, le GAdj, le GV nommer-caractériser 4.1; 4.2


     
        • la juxtaposition et la coordination
        • de groupes et les marqueurs de relation coordonnants et, ou, ni; la ponctuation nommer-caractériser 4.4



   
        • de phrases et les marqueurs de relation; la ponctuation nommer-caractériser 4.4

L

É


   
    1. Reconnaître la neutralité ou l’expressivité; rechercher tantôt la neutralité, tantôt l’expressivité selon l’intention, l’effet voulu et le genre de texte en observant ou en utilisant
      1. un vocabulaire neutre ou expressif

LÉO

LÉO

   
      1. des figures: la comparaison, l’énumération nommer-caractériser 1.5; 3.2

LÉO

LÉO
     
      1. des types de phrases nommer-caractériser 6.2

LÉO

LÉO

   
    1. Apprécier ou rechercher la concision par les moyens linguistiques suivants :
      1. la ponctuation : les deux points, les parenthèses, les tirets
   


      1. l’utilisation d’un terme synthétique
     
 
    1. Interpréter ou ajouter des éléments complémentaires (ex. : graphique, illustration, schéma, support sonore ou visuel, tableau)

L


   
  • 2.4.   Observer que la conclusion est généralement absente

       
  • 2.5.   Résumer un texte
    1. Condenser le contenu
      1. présentation des informations essentielles seulement
   
É

É
 
      1. effacement des informations secondaires : définition, exemple, énumération, répétition, détail, digression, etc.
   
É

É
 
      1. structuration des informations retenues en respectant le sens et les grandes articulations du texte source
   
É

É
 
    1. Réduire des phrases ou des paragraphes par les moyens linguistiques suivants :
      1. l’utilisation de mots-clés, de termes génériques ou synthétiques nommer-caractériser 5.2
   
É

É
 
      1. l’emploi de marqueurs de relation et d’organisateurs textuels appropriés
   
É

É
 
      1. l’enchâssement de phrases
     
É

É
      1. la réduction de phrases subordonnées nommer-caractériser 4.1; situer dans le temps 2.3; 2.4
   
É

É
 
  1. Cohérence et organisation du texte
    (P1 : 105-106, 116, 127, 131-132, 141)   (P2 : 44, 47, 70-72, 97)
1re 2e 3e 4e 5e
  • 3.1.   Reconnaître ou utiliser des moyens textuels qui assurent la cohérence du texte
    1. La reprise de l’information nommer-caractériser 5




 
    1. L’harmonisation des temps verbaux autour du temps dominant situer dans le temps 3


     
    1. La non-contradiction entre les éléments de la description

LÉO

LÉO
     
  • 3.2.   Reconnaître ou utiliser les moyens qui marquent l’organisation du texte
    1. Les intitulés

LÉO
       
    1. La division en paragraphes ou en parties à l’oral

LÉO

LÉO
     
    1. Les organisateurs textuels : mots, groupes de mots ou phrases qui révèlent les articulations du texte 
      1. indication spatiale (ex. : à l’entrée de la ville, au-delà de, au premier plan)

LÉO
       
      1. indication temporelle (ex. : quelques jours plus tard, tout à coup)

LÉO
       
      1. introduction d’un ordre (ex. : d’abord, en dernier lieu , ensuite)

LÉO

LÉO
     
      1. apport d’informations nouvelles (ex. : de plus, sur le plan géographique)


     
    1. Des moyens graphiques
      1. la mise en page (alinéas, disposition, espaces, numérotation)


     
      1. les indications typographiques (capitales, gras, italique)
 

   
  • 3.3.   Assurer la cohérence de l’entrevue
    1. Utiliser les formules d’ouverture et de clôture (annonce, présentation, remerciement, salutation)
 
O
     
    1. Diviser l’entrevue en parties par le regroupement de questions selon les aspects
 
O
     
    1. Enchaîner les propos par la reformulation, le rappel, la synthèse des réponses de l’interviewé et l’apport de questions nouvelles de l’interviewer  introduire des dr 1.2; 2.4
 
O
     
  1. Insertion d’une séquence descriptive dans différents genres de textes  
    (P2 : 47, 71)
1re 2e 3e 4e 5e
  • 4.1.    Identifier la ou les séquences descriptives insérées dans un texte narratif et en dégager l’effet de sens ou insérer une séquence descriptive (lieu, personnage) dans un texte narratif  


     
  • 4.2.    Identifier l’insertion d’une séquence descriptive dans un texte explicatif et en dégager la fonction ou insérer une séquence descriptive dans un texte explicatif (ex. : description du problème, présentation du contexte dans un article de vulgarisation)
   
   
  • 4.3.    Identifier l’insertion d’une séquence descriptive dans un texte argumentatif et en dégager la fonction ou insérer une séquence descriptive dans un texte argumentatif  
     

LÉO
1.  Petite chronique rédigée par un spécialiste d’un domaine particulier et diffusée dans un média; écrit condensé.
2.  Les quatrièmes de couverture choisies doivent distinguer clairement le résumé de l’histoire et le commentaire appréciatif.
3.  Il s’agit de courts textes d’environ 150 mots. Voir, par exemple, les notes critiques dans Lurelu, Québec français, Le libraire, le site Livres ouverts.
4. Imitation de la manière de décrire d’un auteur (ex. : types de phrases, ordre des mots, procédés, plan).

Haut de page