This page is not translated in english.

Nearest parent page translated

Français, langue d’enseignement

Imprimer la section

Présentation

Liens avec le Programme

Le document Progression des apprentissages en français, langue d’enseignement est un complément au Programme de formation de l’école québécoise actuel. Le programme de français repose sur le développement de trois compétences : Lire et apprécier des textes variés, Écrire des textes variés, Communiquer oralement selon des modalités variées et il relie les contenus d’apprentissage en français aux familles de situations qui sont des regroupements de contextes d’apprentissage spécifiques. Par exemple, pour informer par écrit dans différentes situations, les élèves feront, notamment, des apprentissages spécifiques liés à la description et aux processus, stratégies, notions et concepts nécessaires au développement de la compétence à écrire.

Organisation de la Progression

La Progression offre un portrait précis et détaillé des éléments de contenu à travailler en français au secondaire. D’une année à l’autre, les élèves sont amenés à explorer des textes écrits et oraux de plus en plus complexes dans des contextes diversifiés et stimulants.

La première partie, Les modes de discours, regroupe les contenus d’apprentissage rattachés à ces derniers en lien avec les familles de situations. Les modes de discours sont : la description et l’explication, liées à l’information; la justification et l’argumentation, liées à la pensée critique; la narration, le théâtre et la poésie, liés à la création. Comme ces modes de discours s’actualisent dans des genres de textes particuliers, une sélection de genres amorce la Progression. De plus, pour faciliter une continuité entre le primaire et le secondaire, un paragraphe résume, pour chaque mode de discours, l’essentiel des apprentissages amorcés ou réalisés au primaire.

La deuxième partie, Les ressources de la langue, présente exclusivement les notions et concepts relatifs à la langue et les regroupe en fonction de leur utilité en situation de communication. Sont donc rassemblés les éléments du lexique, de la grammaire de la phrase et certains éléments de la grammaire du texte indispensables pour, d’une part, nommer et caractériser ce dont il est question de même que pour situer la communication dans le temps et, d’autre part, pour exprimer un point de vue par l’introduction de discours rapportés et la modalisation des énoncés.

La troisième partie, Index des contenus à enseigner systématiquement, répertorie tous les éléments de contenu qui font l’objet d’un apprentissage systématique inscrits dans la Progression.

Trois annexes complètent ce document. La première est un tableau synthèse des genres de textes sélectionnés pour chaque année du secondaire. Les deux autres regroupent, autour des processus nécessaires au développement des compétences, les stratégies inscrites dans le programme et rappelées, de manière explicite ou implicite, dans les modes de discours.

Utilisation de la Progression

La Progression a été conçue pour soutenir la planification de l’enseignement. Ainsi, la planification d’une situation d’apprentissage signifiante pourra être organisée à partir d’un genre (par exemple, la capsule d’information) inscrit dans un mode de discours (la description) dont on peut cibler des contenus d’apprentissage en lien avec les ressources de la langue. Elle peut aussi se faire en ciblant d’abord quelques objets d’enseignement et d’apprentissage liés à un mode de discours (par exemple, les procédés de réfutation en argumentation) pour choisir ensuite les ressources de la langue (le lexique de la négation) nécessaires à la réalisation d’une tâche  comme la production d’une lettre ouverte. On peut encore concevoir le travail de planification à partir d’un procédé  textuel (introduire des dialogues) ou d’une connaissance grammaticale (la phrase subordonnée à valeur temporelle) pour associer l’un et l’autre à la pratique d’un genre, le conte par exemple. Dans tous ces cas, l’index sera utile pour repérer les sections du document qui répondent au besoin de planification.

Élaboration et rédaction :

Mmes Monique Careau, Suzanne-G. Chartrand, Hélène Nolin et Marie-Christine Paret

Haut de page