Éducation physique et à la santé

Imprimer la section

Compétence 3 – Adopter un mode de vie sain et actif

Savoir-faire

Savoirs

L’élève apprend à le faire avec l’intervention de l’enseignante ou de l’enseignant.

L’élève le fait par lui-même à la fin de l’année scolaire.

 

L’élève réutilise cette connaissance.

P : La lettre P indique que certaines notions liées à cet apprentissage ont été vues au primaire.

Primaire

Secondaire
1er
cycle
2e
cycle
  1. La structure et le fonctionnement du corps1
  1re 2e 3e 4e 5e
  1. Nommer les principales composantes des systèmes engagés dans la pratique d’activités physiques (systèmes cardiovasculaire, respiratoire et musculaire)
    (ex. : le cœur, les poumons, les abdominaux)
P  
  1. Expliquer en termes simples ou par un schéma le fonctionnement des principaux systèmes sollicités lors de la pratique d’activités physiques
    (ex. : le système cardiovasculaire transporte l’oxygène et les nutriments vers les muscles pour répondre à l’effort physique)
P  
  1. Expliquer la réponse du corps à l’exercice en établissant des liens avec les différents systèmes
    (ex. : la sudation permet de réguler la température corporelle)
P
  1. Les déterminants de la condition physique associés à la pratique d’activités physiques2
  1re 2e 3e 4e 5e
  1. L’endurance cardiovasculaire
    1. Nommer des activités physiques qui développent l’endurance cardiovasculaire
      (ex. : course à pied, cardiovélo, ski de fond)
P        
    1. Définir la notion d’endurance cardiovasculaire
      (ex. : c’est la capacité du corps à produire des efforts dans une activité physique d’intensité modérée)
P    
    1. Décrire quelques méthodes d’entraînement en endurance cardiovasculaire
      (ex. : un entraînement en circuit est une suite d’exercices musculaires et cardiovasculaires)
 
  1. La flexibilité
    1. Nommer des activités physiques qui aident à développer ou à maintenir la flexibilité
      (ex. : yoga, tai-chi, exercices d’étirement)
P        
    1. Définir la notion de flexibilité
      (ex. : c’est la capacité de faire bouger une articulation dans toute son amplitude sans ressentir de douleur ni de raideur)
P    
    1. Décrire quelques méthodes d’entraînement à la flexibilité
      (ex. : les étirements statiques se font lentement et demandent de maintenir la position pendant au moins 15 secondes)
 
  1. La force-endurance
    1. Nommer des activités physiques qui développent la force et l’endurance musculaire
      (ex. : entraînement en salle avec charges, musculation avec élastiques, entraînement sur ballon suisse)
P        
    1. Définir les notions de force et d’endurance musculaire
      (ex. : c’est la capacité d’un muscle ou d’un groupe musculaire à effectuer des contractions sous-maximales de façon répétitive, habituellement de 12 à 15 répétitions)
     
    1. Décrire quelques méthodes d’entraînement en force et en endurance musculaire
      (ex. : les exercices dynamiques impliquent de soulever une charge sous-maximale de façon répétitive et de la laisser redescendre)
 
  1. Les habitudes de vie saines et actives
  1re 2e 3e 4e 5e
  1. Le mode de vie actif
    1. Expliquer ce qu’est un mode de vie actif
      (ex. : faire de l’activité physique au quotidien, prendre l’escalier, marcher ou prendre son vélo pour se rendre à l’école)
P      
    1. Expliquer ce qu’est un mode de vie sédentaire3
      (ex. : faire des activités passives telles que regarder la télévision, naviguer sur Internet et s’adonner à des jeux vidéo plusieurs heures chaque jour)
P      
    1. Nommer des bienfaits psychologiques associés à un mode de vie actif
      (ex. : diminution de la fatigue et du stress, sommeil moins agité, meilleure concentration en classe, émotions agréables)
P    
    1. Nommer des bienfaits physiques associés à un mode de vie actif
      (ex. : amélioration de la condition physique, maintien de l’équilibre entre l’apport et la dépense énergétique, augmentation de la masse maigre, contribution à la croissance)
P    
    1. Nommer des effets associés à un mode de vie sédentaire
      (ex. : augmentation du poids corporel, perte de tonus musculaire, augmentation du risque de diabète, isolement)
P    
    1. Indiquer des stratégies pour développer ou maintenir un mode de vie actif
      (ex. : s’inscrire à une activité sportive avec des amis, marcher avec son chien, établir un calendrier d’activités, consigner des traces pour réaliser ses progrès, utiliser un podomètre)
 
  1. L’alimentation et l’hydratation
    1. Déterminer ses besoins avant, pendant ou après la pratique d’une activité physique selon le type d’activité, sa durée et les conditions climatiques
      (ex. : manger un aliment riche en glucides avant une activité physique, boire 250 ml d’eau toutes les 15 minutes pendant une activité physique d’intensité modérée, prendre un verre de lait au chocolat après une séance d’aérobie)
   
    1. Indiquer des stratégies pour mieux s’alimenter en fonction de son niveau de pratique d’activités physiques
      (ex. : avoir des barres de céréales dans son sac de sport, apporter une bouteille d’eau et de jus, tenir un journal alimentaire)
 
  1. L’hygiène corporelle
    1. Nommer des bienfaits d’une bonne hygiène corporelle associée à la pratique d’activités physiques
      (ex. : sensation de mieux-être, acceptation des pairs)
P      
  1. Le sommeil
    1. Nommer des effets d’un sommeil récupérateur sur son bien-être physique et psychologique
      (ex. : récupération physique, meilleure concentration, augmentation de la motivation)
   
    1. Indiquer des stratégies pour bien dormir
      (ex. : éviter la caféine, se coucher à une heure régulière, utiliser une technique de relaxation)
 
  1. La prévention et la gestion du stress (positif ou négatif)4
    1. Nommer des situations de stress qui ont des impacts dans sa vie de tous les jours
      (ex. : gagner une compétition, avoir un examen)
P    
    1. Nommer des réactions physiologiques associées à une situation de stress
      (ex. : augmentation de la fréquence cardiaque, sudation)
         
    1. Nommer des répercussions d’une mauvaise gestion du stress sur sa santé et son bien-être
      (ex. : anxiété, fatigue, perturbation du sommeil, dépression)
P        
    1. Indiquer des stratégies pour se relaxer
      (ex. : prendre un bain chaud, lire, faire de l’activité physique, utiliser une technique de relaxation)
P      
  1. Les effets de diverses substances sur la performance et l’entraînement physique
    1. Nommer des substances qui affectent la performance sportive et l’entraînement
      (ex. : caféine, boisson énergisante, créatine)
     
    1. Nommer des effets secondaires à court et à long terme (physiques et psychologiques) de diverses substances
      (ex. : dépendance, hypertrophie musculaire, palpitations cardiaques, perturbation du sommeil, augmentation du stress)
   
    1. Indiquer des stratégies pour éviter la consommation de substances néfastes
      (ex. : s’informer sur les effets secondaires des boissons énergisantes, refuser ou ne pas en acheter)
 
  1. L’utilisation excessive de matériel multimédia
    1. Nommer des effets d’une utilisation excessive de matériel multimédia sur son état psychologique ou physique
      (ex. : raideurs musculaires, isolement)
     
    1. Indiquer des stratégies pour gérer sa consommation de matériel multimédia au quotidien
      (ex. : 30 minutes d’ordinateur = 30 minutes d’activité physique)
 

Savoir faire

1.  Les principaux systèmes peuvent faire l’objet d’apprentissages dès le premier cycle du secondaire, puisque certaines notions ont été abordées au primaire (ex. : le système cardiovasculaire). De plus, l’enseignante ou l’enseignant est invité à faire des liens avec le contenu enseigné dans le cours de science et technologie.
2.  Afin que les apprentissages associés aux déterminants de la condition physique soient plus concrets et significatifs pour les élèves, l’enseignante ou l’enseignant peut leur proposer des activités individuelles ou collectives dans lesquelles ils auront à élaborer un programme personnel d’activités physiques ou d’entraînement (ex. : se fixer un objectif réaliste, sélectionner des activités physiques plaisantes, noter ses résultats et ses progrès). Il importe évidemment de prendre en considération les besoins, les capacités physiques, les ressources et les facteurs de motivation des élèves, qui, à cet âge, sont davantage préoccupés par leur apparence physique et le jugement des autres que par leur condition physique.
3.  En raison du fait que la période de l’adolescence est marquée par un mode de vie de plus en plus sédentaire chez plusieurs jeunes de 12 à 17 ans, des notions sur la sédentarité ont été ajoutées dans cette section. Cela permet également de faire des liens avec le contenu déjà enseigné au primaire.
4.  Le contenu de formation sur la prévention et la gestion du stress peut être abordé dès le premier cycle du secondaire, puisque des notions sur ce sujet ont déjà été enseignées au primaire.

Haut de page