This page is not translated in english.

Nearest parent page translated

Imprimer la section

Français, langue d’enseignement

Compétence Écrire des textes variés

Section Conjugaison

Connaissances

Énoncés en caractères gras : contenu prioritaire

L’élève apprend à le faire avec l’intervention de l’enseignante ou de l’enseignant.

L’élève le fait par lui-même à la fin de l’année scolaire.

 

L’élève réutilise cette connaissance.

Primaire
1er
cycle
2e
cycle
3e
cycle
  1. Le verbe à l’infinitif
1re 2e 3e 4e 5e 6e
  1. Nommer le verbe par son infinitif
     
  1. Distinguer le verbe à l’infinitif présent de ses formes verbales conjuguées
     
  1. Observer l’emploi de l’infinitif présent1
    1. après une préposition (ex. : Je tiens à parler.)
       
    1. après un verbe conjugué (ex. : Nous devons travailler tard. Tu pourras présenter le document.)
       
  1. Le radical et la terminaison
1re 2e 3e 4e 5e 6e
  1. Connaître les deux parties du verbe : le radical et la terminaison
       
  1. Connaître le rôle du radical : expression du sens du verbe
       
  1. Connaître le rôle de la terminaison :
    1. expression de la personne, du nombre et du temps
       
    1. expression du mode
       
  1. Les verbes
1re 2e 3e 4e 5e 6e
  1. Mémoriser, sans découverte du système de la conjugaison, les formes verbales fréquentes à l’écrit des verbes aimer, aller, avoir, dire, être, faire à l’indicatif présent accompagnées de leur pronom de conjugaison (ex. : tu aimes; je suis; il a; vous faites; ils vont)
       
  1. Dégager les caractéristiques des principaux verbes modèles (radical et terminaison) pour les temps à l’étude
    1. les verbes en –er :
      1. ceux qui ont un radical stable comme aimer
       
      1. ceux qui présentent une variation du radical, dont :
        • les verbes en –cer (comme commencer)
       
        • les verbes en –ger (comme manger)
       
        • les verbes en –e + consonne + er (comme acheter)
         
        • les verbes en –eler et en –eter (comme appeler et jeter)
         
        • les verbes en –yer (comme employer)
         
        • les verbes en é + consonne(s) + er (comme céder)
         
    1. les verbes en –ir qui ont un participe présent en –issant (comme finir)
       
    1. les verbes en –(d)re qui ont un participe présent en –dant (comme rendre)
       
    1. le verbe prendre et ses dérivés
       
    1. le verbe mettre et ses dérivés
       
    1. les verbes tenir et venir et leurs dérivés
       
  1. Observer les variations du radical, dégager les régularités dans les terminaisons et mémoriser les formes irrégulières des verbes suivants pour les temps à l’étude :
    1. les verbes aller, avoir et être
       
    1. les verbes dire et faire
       
    1. les verbes devoir, partir, pouvoir, savoir, voir, vouloir
       
    1. les verbes comme ouvrir
       
  1. La formation des modes et des temps de conjugaison
1re 2e 3e 4e 5e 6e
  1. Les temps simples avec marques de personne
    1. connaître les temps simples du mode indicatif et mémoriser les terminaisons
      1. présent (verbes à l’étude)
       
      1. imparfait
       
      1. futur simple et conditionnel présent (verbes à l’étude)
       
      1. passé simple, 3e personne du singulier et du pluriel
       
    1. connaître les temps simples des modes impératif et subjonctif et mémoriser les terminaisons
      1. impératif présent
       
      1. subjonctif présent
       
  1. Les temps simples sans marque de personne
    1. connaître les temps simples des modes infinitif et participe et mémoriser les terminaisons
      1. infinitif présent et participe présent
       
      1. participe passé
       
  1. Les temps composés
    1. identifier les éléments qui forment un verbe conjugué à un temps composé : l’auxiliaire avoir ou être et le participe passé porteur du sens du verbe
       
    1. identifier un verbe à un temps composé par sa transformation à un temps simple (ex. : dans Jasmine a chanté, le verbe est chanter, car on peut remplacer a chanté par chante ou chantera)
       
    1. distinguer les emplois d’avoir et être : auxiliaire de conjugaison ou verbe
       
    1. connaître les temps composés suivants :
      1. passé composé
       
      1. plus-que-parfait, futur antérieur, conditionnel passé
         
    1. observer l’emploi du participe passé2 après l’auxiliaire avoir ou être (ex. : Elle est rentrée de voyage. Après avoir aidé ma mère…)
       
    1. connaître les principaux verbes qui forment toujours leurs temps composés avec l’auxiliaire être : aller, arriver, mourir, naître, partir, rester, tomber, venir et leurs dérivés, s’il y a lieu (ex. : repartir, retomber, parvenir)
       
  1. Les autres temps
    1. le futur proche
      1. identifier un verbe au futur proche par sa transformation au futur simple
       
      1. identifier les éléments qui forment un verbe conjugué au futur proche : aller à l’indicatif présent + verbe à l’infinitif porteur du sens du verbe
       
      1. utiliser le futur proche comme transformation pour trouver la forme infinitive d’un verbe conjugué (ex. : je rends – verbe rendre – parce qu’on peut dire je vais rendre)
       
  1. Les valeurs des temps de conjugaison
1re 2e 3e 4e 5e 6e
  1. Observer qu’un temps de conjugaison peut exprimer différentes valeurs
    1. une valeur temporelle principale qu’on peut situer sur une ligne du temps : passé, présent, futur
       
    1. des valeurs particulières temporelles ou non (ex : Le présent de l’indicatif peut désigner une situation du passé, une activité qui se fait régulièrement ou un fait considéré comme vrai en tout temps. Émile Nelligan meurt en 1941. Je me brosse les dents tous les matins. La Terre tourne autour du Soleil. L’imparfait peut marquer un souhait. Ah! si j’étais riche!)
       
  1. Observer des contextes d’utilisation des temps et des modes à l’étude dans divers genres de textes (ex. : l’emploi du passé simple et de l’imparfait dans les récits, l’emploi de l’impératif ou de l’infinitif dans une recette ou dans un mode d’emploi)
       

Pistes pour l’appropriation des connaissances
Utilisation des connaissances en écriture

1.  Il est utile d’amener les élèves à opposer les contextes d’emploi de l’infinitif présent des contextes d’emploi du participe passé (ex. : après une préposition, on emploie toujours l’infinitif présent : je rêve de voyager, pour remporter ce match…; après l’auxiliaire avoir ou être, on emploie toujours un participe passé : j’ai voyagé, avoir remporté ce match…).
2.  Il est utile d’amener les élèves à opposer les contextes d’emploi du participe passé à ceux de l’infinitif présent.

Haut de page