This page is not translated in english.

Nearest parent page translated

Imprimer la section

Français, langue d’enseignement

Compétence Écrire des textes variés

Section Accords

Connaissances

Énoncés en caractères gras : contenu prioritaire

L’élève apprend à le faire avec l’intervention de l’enseignante ou de l’enseignant.

L’élève le fait par lui-même à la fin de l’année scolaire.

 

L’élève réutilise cette connaissance.

Primaire
1er
cycle
2e
cycle
3e
cycle
  1. Les classes de mots variables et invariables
1re 2e 3e 4e 5e 6e
  1. Le nom
    1. observer des caractéristiques1 du nom
      1. le nom peut être précédé d’un déterminant (ex. : la rivière; le Saint-Laurent)
       
      1. le nom désigne différentes réalités : personne, animal, objet, action, qualité, sentiment, lieu, etc.
         
      1. le nom a un genre en soi, féminin ou masculin
       
      1. le nom a un nombre, singulier ou pluriel, qui dépend du sens à exprimer
       
      1. le nom est toujours de la 3e personne du singulier ou du pluriel
       
      1. le nom peut être commun ou propre2
       
      1. le nom est donneur d’accord
        • de genre et de nombre au déterminant
       
        • de genre et de nombre à l’adjectif
     
        • de personne et de nombre au verbe conjugué quand il est le noyau d’un groupe du nom qui occupe la fonction SUJET
       
      1. certains noms qui désignent des êtres animés comme des personnes, des personnages ou des animaux peuvent avoir une forme masculine et une forme féminine selon le sexe de l’être animé (ex. : un jongleur/une jongleuse; un lion/une lionne)
       
    1. connaître des manipulations3 pour identifier un nom
      1. ajout du déterminant devant un nom
       
      1. ajout d’un adjectif avant ou après le nom
       
  1. Le déterminant
    1. identifier des déterminants (ex. : un, une, cette, beaucoup de, le, la, les, des, mon)
   
    1. observer des caractéristiques du déterminant
      1. le déterminant est placé devant un nom commun ou propre (ex. : le projecteur; le Saint-Laurent)
       
      1. le déterminant est receveur d’accord : il reçoit le genre et le nombre du nom
       
      1. le déterminant peut être formé d’un mot (ex. : cet, la) ou de plusieurs mots (ex. : beaucoup de, un million de)
     
    1. observer les règles d’utilisation des déterminants mon, ton, son devant des mots féminins et cet devant des mots masculins commençant par une voyelle ou un h muet (ex. : mon auteure préférée, cet adorable personnage)
       
    1. identifier des sortes de déterminants (ex. : possessifs, démonstratifs, numéraux)
       
    1. connaître des manipulations utiles pour identifier un déterminant
      1. ajout d’un nom après le déterminant
       
      1. remplacement d’un déterminant par un autre4 (ex. : plusieurs musiques/des musiques; beaucoup de bonbons/des bonbons)
       
  1. L’adjectif
    1. observer des caractéristiques de l’adjectif
      1. l’adjectif5 peut occuper les positions suivantes :
        • avant ou après le nom
       
        • après le verbe être6
     
        • après un verbe attributif
       
      1. l’adjectif sert à décrire ou à préciser
        • un nom
       
        • un pronom
       
      1. l’adjectif est receveur d’accord : il reçoit le genre et le nombre
        • du nom
       
        • du pronom
       
      1. l’adjectif est qualifiant ou classifiant
         
    1. connaître des manipulations pour identifier un adjectif
      1. remplacement d’un adjectif par un autre
     
      1. ajout de très devant un adjectif7
     
  1. Le verbe
    1. observer des caractéristiques du verbe
      1. le verbe peut être précédé d’un pronom de conjugaison
       
      1. le verbe est un mot qui se conjugue
       
      1. le verbe change de forme selon le temps de conjugaison
       
      1. le verbe conjugué est receveur d’accord : il reçoit sa personne et son nombre du SUJET
       
      1. le participe passé employé avec l’auxiliaire être ou sans auxiliaire se comporte comme un adjectif
       
    1. connaître des manipulations pour identifier un verbe
      1. encadrement du verbe conjugué8 par n’/ne… pas
     
      1. ajout de ne pas devant le verbe à l’infinitif
     
      1. ajout d’un pronom de conjugaison devant le verbe
       
      1. remplacement du verbe par le même verbe conjugué à un temps simple
     
  1. Le pronom
    1. nommer les pronoms de conjugaison : je, tu, il, elle, on, nous, vous, ils, elles9
       
    1. connaître la personne et le nombre des pronoms de conjugaison
       
    1. identifier des pronoms courants d’autres sortes (ex. : ça, eux, le, la, lui, me, qui)
     
    1. observer des caractéristiques du pronom
      1. le pronom de conjugaison peut occuper les positions suivantes
        • devant le verbe
       
        • après le verbe relié par un trait d’union
     
        • devant le verbe, séparé par un autre pronom (ex. : je les pose sur la table)
       
      1. le pronom qui occupe la fonction SUJET est donneur d’accord
        • il donne sa personne et son nombre au verbe conjugué à un temps simple ou à l’auxiliaire d’un verbe conjugué à un temps composé
     
        • il donne son genre et son nombre au participe passé employé avec être et à l’adjectif ATTRIBUT DU SUJET
       
      1. le pronom peut remplacer
        • un groupe du nom (ex. : Le magicien fait sortir trois lapins de son chapeau./Il fait sortir trois lapins de son chapeau. Le magicien fait sortir trois lapins de son chapeau./Le magicien les fait sortir de son chapeau.)
     
        • d’autres sortes de groupes (ex. : Jojo aime recevoir des amis./Jojo aime cela. Luc parle à Marie./Luc lui parle. Lily sera toujours taquine./Lily le sera toujours.)
       
        • une phrase (ex. : Je me baigne dans la mer tous les jours./Cela me plaît beaucoup.)
         
      1. le pronom qui remplace un groupe du nom a le même genre, le même nombre et la même personne que le nom noyau de ce groupe du nom
     
      1. le pronom peut être formé d’un mot (ex. : tu) ou de plusieurs mots (ex. : celle-ci, la mienne)
       
  1. L’adverbe
    1. observer que des mots comme ici, lentement, ne pas, ne jamais, souvent, toujours, très, etc., sont des mots invariables
       
    1. identifier des adverbes courants (ex. : lentement, toujours, ici, très, peut-être, souvent)
       
    1. observer des caractéristiques de l’adverbe
      1. l’adverbe est un mot invariable
         
      1. l’adverbe peut être formé d’un mot (ex. : trop) ou de plusieurs mots (ex. : ne pas)
       
    1. observer les positions des adverbes de négation avec le verbe (ex. : la princesse ne rit jamais; ne pas courir)
         
    1. observer différentes positions de l’adverbe dans la phrase (ex. : Demain, je partirai. Elle est vraiment gentille. Il mange beaucoup. Nous sommes déjà parties.)
       
    1. observer les principales règles de formation des adverbes en –ment :
      1. règle générale : adjectif au féminin + –ment (ex. : joyeuse + ment; attentive + ment)
       
      1. règles particulières
        • adjectifs qui se terminent par –i, –u, –é au masculin : adjectif + –ment (infiniment, absolument, aisément)
       
        • adjectifs qui se terminent par –ent ou – ant au masculin : remplacer la finale –ent ou –ant par –emment et –amment (ex. : fréquent/fréquemment; brillant/brillamment)
       
    1. observer que certains adverbes servent à marquer des relations entre les idées dans une phrase ou entre les phrases (ex. : séquence : Olivier a mangé une pomme, ensuite une banane. Opposition : Je me suis entraînée sérieusement, pourtant je n’ai pas remporté le tournoi.)10
       
  1. La préposition
    1. observer que des mots comme à, de, pour, sur, à cause de, etc., sont des mots invariables
       
    1. identifier des prépositions courantes (ex. : à, de, sur, à cause de)
       
    1. observer des caractéristiques de la préposition
      1. la préposition est un mot invariable
         
      1. la préposition est suivie d’un mot ou d’un groupe de mots (ex. : à Paris; d’aujourd’hui; de chez moi; pour voyager; vers elle)
       
      1. la préposition peut être formée d’un mot (ex. : à, de) ou de plusieurs mots (ex. : au cours de)
       
    1. observer que certaines prépositions servent à marquer des relations entre les idées dans une phrase (ex. : cause : Je ne vais pas au ciné-parc à cause du mauvais temps. But : Pour gagner le tournoi, je me suis entraîné très fort.)
       
  1. La conjonction
    1. observer que des mots comme et, ou, mais, car, quand, lorsque, pendant que, etc., sont des mots invariables
       
    1. identifier des conjonctions courantes (ex. : et, ou, mais, car, quand, lorsque, pendant que, puisque, si)
       
    1. observer des caractéristiques de la conjonction
      1. la conjonction est un mot invariable
         
      1. la conjonction peut être formée d’un mot (ex. : et, mais) ou de plusieurs mots (ex. : parce que)
       
    1. observer que la plupart des conjonctions marquent des relations entre les idées dans une phrase ou entre des phrases (ex. : alternative : Je mange du yogourt ou je bois du lait pour être en bonne santé. Condition : La plante pousse si elle a assez d’eau.)
       
  1. Le groupe du nom11
1re 2e 3e 4e 5e 6e
  1. Identifier les mots receveurs d’accord dans un groupe du nom
    1. le déterminant avant le nom donneur (ex. : la musique)
       
    1. l’adjectif avant ou après le nom donneur (ex. : la belle musique; la musique entraînante; la très belle musique)
     
  1. La fonction SUJET12
1re 2e 3e 4e 5e 6e
  1. Identifier les donneurs d’accord dans les mots ou groupes de mots qui occupent la fonction SUJET
    1. pronom de conjugaison (ex. : [Vous] participez au concert.)
       
    1. noyau du groupe du nom (ex. : [Le maire] prononce un discours. [Frédéric] s’endort. [Le maire de la ville] prononce un discours.)
     
    1. autres pronoms (ex. : [Cela] fait mon affaire.)
       
  1. Les règles de formation du pluriel et du féminin
1re 2e 3e 4e 5e 6e
  1. Connaître les règles de formation du pluriel des noms et des adjectifs
    1. règle générale 
      1. ajout d’un s à la forme du nom au singulier
       
      1. ajout d’un s à la forme de l’adjectif au singulier
       
    1. règles particulières et exceptions courantes
        • ajout d’un x (–au/–aux, –eau/–eaux; –eu/–eux et de certains noms en –ou)
     
        • transformation de la finale (–al/–aux; –ail/–aux)
       
        • aucun ajout à la finale –s, –x ou –z
     
  1. Observer que certains déterminants forment leur pluriel selon les mêmes règles que celles des noms et des adjectifs (ex. : ce/ces; quel/quels; quelle/quelles; leur/leurs; au/aux, toute/toutes)
       
  1. Observer que les noms propres de personnes ne varient pas en nombre (ex. : les deux Étienne de la classe de 1re année)
       
  1. Observer que les noms propres de peuples varient en nombre (ex. : les Italiens du quartier)
       
  1. Connaître les règles de formation du féminin des noms et des adjectifs
    1. règle générale : ajout d’un e à la forme du mot au masculin
       
    1. règles particulières et exceptions courantes
      1. aucun ajout de e aux mots qui se terminent par un e au masculin (ex. : élève, jaune, magique)
       
      1. transformation (–er/–ère; –eau/–elle; –eur/–euse; –eux/–euse; –teur/–trice; –f/–ve)
       
      1. doublement de la consonne finale suivie d’un e (–eil/–eille; –el/–elle; –en/enne; –et/–ette; –on/–onne; –s/–sse)
       
  1. Connaître des cas particuliers de formation du féminin (ex. : blanc/blanche; copain/copine; favori/favorite; fou/folle; long/longue)
     
  1. Observer que certains noms propres forment leur féminin selon les mêmes règles que celles des noms communs (ex. : un Espagnol, une Espagnole, Gabriel, Gabrielle)
       
  1. Observer que certains déterminants forment leur féminin selon les mêmes règles que celles des noms et des adjectifs (ex. : un/une; tout/toute; aucun/aucune; cet/cette; quel/quelle)
       
  1. Les règles d’accord dans le groupe du nom
1re 2e 3e 4e 5e 6e
  1. Connaître la règle d’accord du déterminant avec le nom
       
  1. Connaître la règle d’accord de l’adjectif avec le nom (en identifiant ou non le groupe du nom)
       
  1. Connaître la règle d’accord du déterminant et de l’adjectif avec le nom dans le groupe du nom
       
  1. Connaître la règle d’accord de l'adjectif avec plusieurs noms de même genre coordonnés13 (ex. : les pommes et les poires mûres, les navets et les piments crus, un foulard et un manteau rouges)
       
  1. Les accords régis par le SUJET
1re 2e 3e 4e 5e 6e
  1. Accord du verbe
    1. connaître la règle d’accord en personne et en nombre du verbe à un temps simple ou de l’auxiliaire d’un verbe à un temps composé avec le SUJET, selon les constructions suivantes
      1. un pronom de conjugaison
        • qui précède immédiatement le verbe
       
        • séparé du verbe par un autre pronom (ex. : Je vous aime.)
       
      1. un autre pronom que le pronom de conjugaison (ex. : qui, cela)
       
      1. un pronom de conjugaison qui suit le verbe (ex. : Que voulez-vous manger?)
     
      1. un groupe du nom
        • dét. + nom
         
        • nom propre
         
        • dét. + nom + expansions
     
      1. des groupes du nom coordonnés (ex. : Pierre et Paul vont en ville.)
       
      1. un groupe du nom et un pronom coordonnés (ex. : Mes amies et moi suivons des cours de natation.)
         
    1. connaître la règle d’accord en genre et en nombre du participe passé employé avec l’auxiliaire être avec le SUJET
       
  1. Accord de l’adjectif ATTRIBUT DU SUJET14
    1. connaître la règle d’accord en genre et en nombre de l’adjectif qui suit le verbe être avec le nom ou avec le pronom dont il dépend sans nommer les fonctions SUJET et ATTRIBUT DU SUJET15
     
    1. connaître la règle d’accord en genre et en nombre de l’adjectif ATTRIBUT DU SUJET avec le SUJET, lorsqu’il suit le verbe être ou un autre verbe attributif courant (ex. : les pâtes semblent cuites; elle paraît surprise; je suis ravie de te connaître; les chansons préférées de ma mère sont populaires)
       

Pistes pour l’appropriation des connaissances
Utilisation des connaissances en écriture

1.  C’est la combinaison des caractéristiques syntaxiques, morphologiques et sémantiques qui permet de discriminer la classe d’un mot.
2.  La majuscule dans les noms propres est traitée dans la section Orthographe d’usage.
3.  L’utilisation de manipulations syntaxiques est plus efficace que la référence à une définition sémantique.
4.  Il est préférable de proposer des déterminants comme un, une, des et d’éviter les déterminants le, la, les, puisque ceux-ci peuvent également être employés comme pronoms (ex. : je les chante).
5.  Des recherches montrent que les élèves ont de la difficulté à repérer les adjectifs classifiants. C’est pourquoi, dès les premiers apprentissages, il est important de présenter en classe et de relever avec les élèves des exemples d’adjectifs qualifiants (ex. : un gros autobus) et classifiants (ex. : un autobus scolaire) sans les étiqueter.
6.  Au début du primaire, l’élève n’a pas besoin de distinguer l’adjectif ATTRIBUT DU SUJET du participe passé employé avec être, puisque tous deux se comportent de la même façon.
7.  Cette manipulation fonctionne uniquement avec les adjectifs qualifiants.
8.  Au 1er cycle, l’encadrement du verbe conjugué par ne… pas aide l’élève à cerner la phrase et à éliminer les ambiguïtés pour les mots qui peuvent être tantôt noms, tantôt verbes (ex. : la porte/je porte) ou des ambiguïtés reliées à la position d’un mot après le nom (ex. : le mouton bêle/le mouton blanc bêle). Toutefois, l’élève n’a pas à identifier le temps du verbe, ni à en faire l’accord.
9.  Le pronom on peut aussi être un pronom indéfini. Les élèves verront au secondaire que les accords du participe passé avec être ou avec l’adjectif ATTRIBUT DU SUJET changent selon le sens exprimé par ce pronom.
10.  Certains adverbes jouent le rôle d’organisateurs textuels parce qu’ils marquent les transitions entre les grandes parties d’un texte (ex. : premièrement, deuxièmement; d’abord, ensuite, finalement). Ils seront traités au secondaire.
11.  Le groupe du nom est traité dans la section Syntaxe et ponctuation.
12.  Le SUJET est traité dans la section Syntaxe et ponctuation.
13.  Les cas de coordination de noms de genre différent seront traités au secondaire (ex. : un foulard et une écharpe bleus).
14.  La fonction ATTRIBUT DU SUJET est traitée dans la section Syntaxe et ponctuation.
15.  Dès la 2e année du primaire, l’élève apprend à accorder l’adjectif ATTRIBUT DU SUJET précédé du verbe être sans toutefois reconnaître cette fonction. L’élève s’appuie alors sur sa connaissance intuitive et sa compréhension de la langue pour trouver le nom ou le pronom duquel dépend l’adjectif.

Haut de page