This page is not translated in english.

Nearest parent page translated

Print section

Français, langue seconde (Programme de base)

Présentation de la discipline

Le présent document constitue un complément au programme de base1 de français, langue seconde (FLS). Il précise les connaissances que les élèves doivent acquérir et mobiliser à chacune des années du primaire. Il est constitué de cinq grandes sections qui regroupent les connaissances nécessaires au développement des compétences en FLS; ces connaissances s’appliquent tant à l’oral qu’à l’écrit. Chaque section contient un court texte qui présente une vision globale des apprentissages ainsi qu’un tableau illustrant leur progression. Ce document a pour but de soutenir les enseignantes et les enseignants dans la planification de leur enseignement.

Contrairement au locuteur natif, l’élève non francophone qui entreprend l’étude du français dans un programme de base ne possède généralement pas une connaissance implicite du fonctionnement de la langue. Tout comme le jeune enfant, il développe d’abord son vocabulaire et son référentiel sonore par l’écoute d’énoncés dans son environnement. C’est donc principalement à partir du discours auquel il est exposé en classe qu’il apprend des mots, les comprend puis les utilise. Du mot à la phrase, de la phrase à un ensemble de phrases, l’apprentissage de la langue se fait en spirale, l’élève s’appropriant des structures de base auxquelles s’ajoutent d’autres éléments qui l’amèneront graduellement à communiquer de plus en plus aisément dans diverses situations. Par ailleurs, l’élève pourra faire des liens avec ses apprentissages en langue d’enseignement et utiliser en français certaines stratégies et connaissances acquises en anglais. L’aspect ludique prend une grande place au cours des premières années du primaire : chansons, comptines, jeux ou mimes permettent à l’élève d’apprendre la langue dans un contexte stimulant qui l’aide à développer une attitude positive à l’égard du français.

L’apprentissage de la langue en tant qu’outil de communication est priorisé. En ce sens, le vocabulaire et les stratégies constituent les éléments centraux des apprentissages de départ et la compréhension de la langue en est la pierre angulaire. Au fur et à mesure que les élèves acquièrent une certaine aisance à communiquer, l’enseignante ou l’enseignant les amène à aborder la langue en tant qu’objet d’apprentissage en utilisant une approche plus analytique. Les élèves apprennent ainsi à réfléchir sur certaines difficultés récurrentes qu’ils éprouvent lors de la production d’énoncés, puis à les surmonter. Par ailleurs, les connaissances qui sont liées au texte, à la phrase et aux conventions de communication orale ou écrite s’avèrent essentielles pour développer la littératie et les compétences de communication des élèves. La terminologie utilisée dans ce document pour présenter les connaissances liées au texte et à la phrase est généralement propre à la grammaire nouvelle, soit la même que celle adoptée dans différents pays francophones depuis déjà plusieurs années.

L’acquisition des connaissances particulières à la langue française s’avère incontournable pour le développement d’une langue de qualité. C’est toutefois dans le cadre d’activités contextualisées et de situations d’apprentissage dans lesquelles ils sont actifs et interagissent que les élèves s’approprieront réellement le français et se familiariseront avec la culture francophone.

1.  La progression des apprentissages a été établie à partir du portrait d’un élève qui reçoit en moyenne cinquante minutes par jour d’enseignement du français, langue seconde.